Vitesse excessive : le conseil souhaite agir

0

Alors que plusieurs travaux routiers d’importance sont en cours, de nombreux citoyens, le 28 août, ont pressé le conseil municipal d’agir en ce qui concerne les excès de vitesse des automobilistes circulant à Lac-Beauport. La mairesse Louise Brunet a confirmé qu’elle entreprendrait des actions en ce sens. 

Cette initiative survient plus d’un an après qu’une première tentative du conseil d’abaisser la limite de vitesse à 50 km/h, et ce, sur l’ensemble du territoire de la municipalité, ait été partiellement mise en échec par une pétition ralliant 244 citoyens mécontents.

Lors de la plus récente séance du conseil, Jérôme Thibaudeau, citoyen de Lac-Beauport, s’est exprimé quant aux possibles risques encourus par la population. « Avec tous ces travaux, je ne sais pas ce qui est fait pour ralentir la vitesse à Lac-Beauport, mais une limite de 50km/h, dans les rues résidentielles où jouent nos enfants, c’est la même vitesse qui est autorisée sur le boulevard Louis XIV! C’est malheureux parce qu’un jour il va y avoir un accident. Un enfant va se faire frapper et personne ne va pouvoir dire qu’il n’était pas au courant de la problématique », s’est-il exprimé, tout en proposant d’abaisser la vitesse maximale autorisée dans les rues résidentielles à 40km/h.

La conseillère Sylvie Chartier abondait elle aussi dans ce sens, en exhortant toutefois le conseil à clarifier ses démarches. « Il faudra agir avec beaucoup de communication, sensibiliser et informer davantage les gens », a affirmé Mme Chartier.

La mairesse Louise Brunet a précisé sa pensée au terme de la séance. « Je baisserais probablement le chemin des Lacs à 50km/h et possiblement la vitesse sur le chemin du Moulin. C’est certain que ça va grogner, mais on va étudier tout ça. » Elle ajoute qu’elle envisage de diminuer à 40km/h la vitesse de « toutes les rues, sauf les grandes artères ». La mairesse rencontrera sous peu les autorités de la Sécurité du Québec (SQ) assurant le respect de la loi sur le territoire de Lac-Beauport.

« Je pense que j’aurais l’appui du reste du conseil. Il y a beaucoup de gens qui vont trop vite. Certains [provenant]de l’extérieur de la municipalité, mais d’autres de l’intérieur. Les gens de la SQ ont arrêté beaucoup de personnes pour excès de vitesse dans les dernières semaines », stipule Louise Brunet. Cette dernière conclut qu’elle souhaiterait faire approuver un projet de règlement sur la question, et ce, avant la tenue des élections automnales.

Travaux et sécurité
Vincent Perron, résidant sur le chemin du Tour-du-Lac, a adressé une question au conseil concernant la date du lignage de la bande cyclable. « Les gens en voiture circulent plus rapidement et dans la voie de la piste cyclable », a signalé ce citoyen préoccupé.

« Le lignage va aller à l’année prochaine, parce qu’il reste une section du trottoir à arranger […] des pastilles jaunes au centre de la rue et des bollards seront installés dès le printemps », a alors répondu Richard Labrecque, directeur général de la Municipalité.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.