Vélo de montagne au féminin

0

Le 9 septembre dernier se déroulait à Lac-Beauport la toute première édition de l’événement de vélo de montagne Enduro QMG #womenonly, présenté par QC.MTB.girls. Des dizaines de femmes ont alors parcouru les Sentiers du Moulin avec le désir de se dépasser et de réussir un défi qui leur tenait fort à cœur.

Commençons par le début. QC.MTB.girls est une communauté de filles et de femmes intéressées par le vélo de montagne, mais qui ne trouvaient pas leur compte au sein de groupes masculins.
« On a démarré le projet l’an dernier pour regrouper les filles entre elles », explique la fondatrice du mouvement Alexe Lacroix. « Elles voulaient apprendre à rouler ou encore performer, sans toutefois avoir le souci de devoir suivre les gars », poursuit-elle, expliquant que les groupes majoritairement masculins ne permettaient pas nécessairement d’atteindre cet objectif.
C’est donc sur un groupe Facebook que les adeptes se rejoignent pour une foule de raisons. Elles peuvent se donner rendez-vous pour rouler, demander conseil aux autres membres sur divers aspects techniques et pratiques, en plus de partager de bons moments et de belles images.
« On ne savait pas qu’il y avait tant de filles qui roulaient à Québec quand on a lancé tout ça. On organise des cliniques en début de saison et les groupes sont pleins, même chose pour nos sorties du mercredi soir ou nos autres événements. Ça fonctionne vraiment très bien », raconte madame Lacroix, qui au départ était la seule à gérer le tout.
Elles sont aujourd’hui six ambassadrices, des femmes qui vont croire fermement à la mission de QC.MTB.girls et qui aideront au recrutement de membres. « Je compare notre rôle à celui d’un représentant dans une compagnie : dès qu’elles en ont l’occasion, les filles parlent de ce qu’on fait, elles partagent sur les réseaux sociaux, elles tentent de nous faire connaitre », explique celle qui compte déjà sur une large communauté de près de 700 membres sur Facebook.

Une deuxième édition ?
L’Enduro QMG #womenonly du 9 septembre dernier, lui, a été un franc succès. « Il s’agissait de la toute première édition, et on a été très satisfaites de la réponse des gens. On comptait sur des tonnes de bénévoles et partenaires qui ont permis aux filles de passer une journée inoubliable », explique la fondatrice, qui n’a pas caché sur la page de la communauté qu’une deuxième édition était déjà dans les cartons.

Un sport en santé
Une des raisons pourquoi l’événement a été un franc succès est que de nombreux investissements ont été faits récemment afin d’améliorer l’offre de vélo de montagne dans la région. « Le réseau ici à Québec est l’un des meilleurs de la province. Il est étendu et entretenu, tout ça dans des montagnes très proches de la grande ville. C’est la meilleure situation », analyse madame Lacroix.
« On est devenu une référence comme région, mais aussi comme groupe. J’ose le dire parce qu’on fait de l’événementiel avec nos projets un peu fous. Ce ne sont pas seulement des rendez-vous pour rouler, on offre aussi une expérience hors de l’ordinaire. Nos filles apprécient ça », conclue-t-elle.

Partagez

À propos de l’auteur