Une usine à la fine pointe de la technologie

0

Protection des sources d’eau potable

La Municipalité prévoit la mise à niveau de sa station d’épuration avec l’ajout d’un traitement tertiaire de déphosphatation par filtration granulaire, afin de répondre aux nouvelles normes établies par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Une demande de subvention par le biais du programme gouvernemental FEPTEU est présentement en cours d’analyse.

Dans l’optique de rendre conforme la station d’épuration à la nouvelle réglementation, la Municipalité de Stoneham a identifié une technologie permettant de répondre à certains critères, tels que : la facilité d’opération, la fiabilité, la rentabilité économique et la qualité des rejets.

Le nouveau traitement tertiaire consistera en l’ajout d’une filtration granulaire permettant d’enlever le phosphore particulaire. La performance du nouveau système de traitement permettra d’abaisser la concentration de phosphore des eaux traitées, de 0,8 mg/l à 0,3 mg/l.

Jean-Pierre Coache, directeur des travaux publics et de l’hygiène du milieu pour la Municipalité de Stoneham, affirme que ces modifications permettront à l’usine d’épuration de devenir une « vitrine technologique » qui sera « à la fine pointe de la technologie ».

Un mandat d’ingénierie détaillé pour la préparation des plans, des devis, de la surveillance et de la mise en service a été octroyé au mois d’août 2016. Les travaux de construction devraient se réaliser en 2017, avec une mise en service en décembre 2017.

Maire confiant
« Je suis très optimiste face à cette demande. Le ministère est déjà sensibilisé à notre problématique avec tout le débat, depuis la dernière année, concernant la qualité de l’eau. Je vois difficilement comment il pourrait ne pas recommander cette intervention », explique Robert Miller, maire de Stoneham.

Le programme FEPTEU permettra de subventionner jusqu’à 80 % de la somme nécessaire à la réfection de l’usine d’épuration des eaux de Stoneham. Les citoyens de Lac-Delage ont profité d’une subvention similaire en avril dernier.

Soutien de Québec
La Municipalité de Stoneham souhaitait obtenir le soutien symbolique de la Ville de Québec dans le cadre de sa démarche d’obtention de subvention auprès du MAMOT.

« On ne se mettra pas la tête dans le sable, la protection de l’eau potable nous intéresse autant que la Communauté métropolitaine et que la Ville de Québec. Nous souhaitions qu’ils appuient notre demande auprès des différents ministères. Je comprends que le maire de Québec donne son appui à notre demande. C’est reconnaître que c’est important pour lui et pour nous », conclut Robert Miller.

L’administration de Stoneham dit attendre une réponse rapide du ministère pouvant octroyer la subvention. Par ailleurs, le recours juridique intenté par Stoneham et Lac-Beauport, afin de rendre inopérant le Règlement de contrôle intérimaire (RCI) de la CMQ, est par ailleurs toujours en cours.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.