Une saison 2017 au beau fixe!

0

Tout n’est pas gris sous le ciel des Sentiers du Moulin (SDM). L’éclaircie vient notamment du vélo de montagne qui connaît un succès impressionnant. Récoltant les fruits des investissements et du travail des deux dernières années, les SDM ont su se tailler une réputation parmi les destinations phares au Québec pour les passionnés et les amateurs, avec à la clé un achalandage en hausse significative. Un succès qui rend l’équipe des SDM optimiste pour l’avenir.

Une saison déjà record
Deux ans après les travaux sur les pistes de vélo, l’équipe des SDM peut déjà se réjouir de très bons résultats. Bien que la saison ne se termine qu’en octobre, le baromètre était déjà au beau fixe à la fin du mois d’août puisque l’achalandage n’a jamais été aussi bon. « En 2014, nous avions 300 abonnés. Cette saison, c’est 900! », explique fièrement Éric Gagnon, directeur des opérations. « Les soirs de semaine, on est souvent plein, c’est impressionnant! », précise-t-il. Côté ventes journalières, c’est une augmentation de 25 % comparé à la même date en 2016. « Il y a beaucoup de gens de la région, mais aussi du reste du Québec et de plus en plus d’autres provinces ou des États-Unis. »

 

Une réputation en croissance
Si les cyclistes viennent en nombre, c’est grâce à l’excellente réputation que s’est forgée le centre qui figure maintenant parmi les gros joueurs à l’est du pays. « On est passé d’un centre régional à national », précise M. Gagnon, avant d’ajouter : « On a d’excellents commentaires sur la qualité de nos pistes et notre montagne rocheuse nous donne du cachet ». La venue régulière de cyclistes professionnels, comme Raphaël Gagné, et un gros travail sur les médias sociaux ont un impact positif sur la crédibilité des SDM, qui accueillent également des évènements d’envergure comme une manche du Québec Singletrack Expérience.  Le centre bénéficie aussi de partenariats, notamment avec l’Office du tourisme de Québec qui veut faire de la province une destination majeure pour le vélo de montagne.

De plus en plus de familles et de groupes de cyclistes amateurs locaux apprécient les lieux, comme le Qc.mtb.girls, un groupe d’habituées des SDM et qui y organisait le premier évènement enduro réservé aux femmes, le 9 septembre dernier.

Les yeux tournés vers l’avenir
Mais l’équipe des SDM ne s’endort pas sur ses lauriers. « On doit améliorer les infrastructures et les services complémentaires », commente Pierre Langevin, directeur général des SDM. La « Buvette des Sentiers » a été aménagée avec succès pour accueillir les cyclistes. Mais la saison hivernale s’en vient avec son lot de défis. « On mobilise beaucoup de bénévoles, qu’on remercie. […] On sait qu’on a des efforts à faire et on est en train de trouver des solutions, donc on est confiants! », rassure le directeur général. Tout le centre espère profiter de l’élan de réussite créé par le vélo de montagne pour relancer l’ensemble de ses activités et voir le ciel s’éclaircir.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.