Une croissance à gérer!

0

Ce sont 530 jeunes skieurs et skieuses qui ont dévalé les pentes du Centre de ski Le Relais de Lac-Beauport les 26, 27 et 28 janvier derniers, à l’occasion du Défi alpin du Carnaval. Il s’agit d’une légère croissance de participation par rapport à l’an dernier, mais en écoutant la responsable du comité organisateur Chantal Dias, on comprend qu’il serait bien facile d’accueillir encore davantage de jeunes !

« J’ouvre les inscriptions à la fin de novembre, et à la mi-décembre, je dois les fermer! L’affaire dans tout ça, c’est qu’on veut continuer à offrir quelque chose de qualité. On sait qu’on pourrait avoir des dizaines d’inscriptions supplémentaires sans trop forcer, mais la qualité est notre marque de commerce, et on ne veut pas la perdre par esprit de grandeur », explique madame Dias, reprenant à peine son souffle de la 18e édition qui s’est déroulée dans la bonne humeur en janvier.

Parce qu’au fond, quel événement ne voudrait pas voir ses activités et sa notoriété augmenter année après année? N’est-ce pas là un beau défi, tout simplement?

« Ça fait deux ans qu’on regarde ça attentivement. […] Comment faire pour rendre ça encore plus hot et accueillir plus de jeunes ? Du coup, il faut aussi penser à la logistique que ça demande. Des petits de 4 ou 5 ans, on ne peut pas les laisser attendre trop longtemps avant de prendre la piste », ajoute-t-elle pour illustrer sa crainte. Avec plus de 2 000 descentes (et remontées !) à gérer chaque année, on peut comprendre l’appréhension à l’idée de faire grandir l’événement.

« Heureusement, on a vraiment une bonne équipe de bénévoles. On a des parents vraiment dédiés qui nous permettent d’arriver au bout. »

Madame Dias explique d’ailleurs que les parents d’enfants inscrits aux activités du Club de ski Le Relais doivent s’engager à donner du temps au cours de la saison afin de faciliter la réalisation d’événements comme le Défi alpin.

Deux nouveaux commanditaires majeurs
L’édition 2018 a permis à deux commanditaires de taille à faire leur entrée au sein des partenaires de l’événement. D’abord Desjardins Auto Collection de Québec, et Location Orléans. « Ces deux joueurs majeurs permettent de hausser la barre magnifiquement », explique madame Dias, qui rappelle du même souffle que de nombreux autres commanditaires de choix sont au rendez-vous année après année.

« Leur présence nous permet de bonifier l’expérience de tout le monde et de faire face à la demande croissante. Par exemple, on offre à tous les participants un sac-cadeau souvenir qui contient une dizaine d’items. Les jeunes capotent ben raide!», explique-t-elle avec passion.

Voilà donc une autre raison expliquant pourquoi certaines équipes de la province préfèrent s’inscrire au Défi alpin plutôt qu’à des courses de leur propre club ! On parle d’ailleurs de l’épreuve du Relais comme l’une des plus importantes chez les U-12 en Amérique du Nord.

Partagez

À propos de l’auteur