Une chasse aux trésors culturels et interpersonnels !

0

Voilà un projet communautaire qui ne manque ni d’envergure, ni de diversité. Intitulée « Les Ateliers de L’Écrin aux Découvertes », la synergie imaginée par la résidente de Stoneham-et-Tewkesbury Julie Côté offre à toutes sortes de talents la possibilité d’aller à la rencontre des gens d’ici. Et permet, mine de rien, à chacun de se découvrir !

Ingénieure de formation et chef de projet, Julie Côté est aussi dotée d’une véritable âme d’artiste. Peinture, musique et photographie demeurent des disciplines dans lesquelles elle se plaît à créer depuis des années. Rien d’étonnant, donc, à ce qu’on la retrouve aujourd’hui à la tête d’une initiative très particulière. Imaginez des occasions de s’exprimer, d’apprendre et de se faire plaisir non pas dans deux ou trois domaines, mais à travers une bonne dizaine de thématiques ! L’idée de cette pluridisciplinarité est venue à Julie Côté à l’automne dernier, à la suite d’une pause professionnelle. La richesse des talents de Stoneham l’a incitée à « créer des liens et des activités où chacun peut mettre la main à la pâte ». Il en a résulté une « plateforme d’émergence destinée à faire vivre des expériences culturelles de toutes sortes ».

Arts, science, culture, histoire, bien-être et on en passe…
Les « Ateliers de l’Écrin… » tablent sur l’ouverture aux autres et la découverte de soi par une initiation à diverses formes d’expression, de création ou de développement personnel. Avec l’intervention, également, de sommités venues de l’extérieur mais tout aussi enclines à dynamiser le tissu local, le temps d’une rencontre inoubliable. En mars, l’historienne et spécialiste de la gastronomie Catherine Ferland a ainsi donné une conférence sur l’érable et le chocolat. Julie Côté évoque aussi les noms de Marc-André Valade et Élizabeth Blouin-Brathwaite, attendus pour des ateliers de chant au Manoir du Lac Delage. « L’Écrin… » ne manque définitivement pas de bijoux : cours de secourisme, séances avec l’acupuncteur et praticien en médecine chinoise André Poulin, ou encore « protocoles du thé japonais » avec Yoko Ito, par ailleurs massothérapeute… Sans parler du Tai-Chi et Qi Gong, ni du club d’astronomie ! Impossible de faire le difficile face à un programme pareil.

Tout pour les « touche-à-tout » !
Qu’il s’agisse d’ateliers ponctuels ou de cours du soir, l’offre se veut là aussi ouverte aux possibilités de chacun. « Le coût est minimal pour une qualité de service maximale », résume Julie Côté, qui évoque des forfaits et de la « pige de cours dans une palette ». Et si adultes et aînés peuvent suivre ensemble les activités — autre aspect prompt à rapprocher les gens et les générations —, les plus jeunes ont droit à des ateliers dédiés : programme de bourses grâce auquel cinq d’entre eux deviendront professeur d’un jour, démarrage de mini-entreprise, expériences scientifiques… Chacun, au fond, s’élève et grandit par ses initiations, ce qui, du même coup, fait émerger Stoneham et sa région sur bien des plans. Julie Côté revendique jusqu’au bout le caractère hétéroclite de ses ateliers: « c’est comme la vie ! », s’exclame-t-elle. Gens de Stoneham, vous n’avez pas fini de découvrir des trésors…

Facebook.com/ateliersecrinauxdecouvertes

Partagez

À propos de l’auteur