Une artiste en pleine émergence

0

La couronne nord recèle des artistes talentueux, comme nous vous le relatons souvent dans nos éditions. Geneviève Ricard, résidente du nord de Charlesbourg, ne fait pas exception et propose un art pictural à part. Une originalité qu’elle tire de sa vie personnelle qui guide aussi son esthétique artistique. Un style récemment remarqué par les amateurs et notamment la Galerie Zen, où elle exposera maintenant de manière permanente. De quoi motiver l’artiste à pousser sa passion encore plus loin.

Une découverte sur le tard
Le vendredi 2 février dernier était une date marquée d’une pierre blanche pour Geneviève Ricard : celle de l’accrochage de ses œuvres à la Galerie Zen, à Québec. Cette première vitrine d’importance propulse de l’avant une artiste dont le style original s’est récemment révélé.

Car si Mme Ricard jongle avec la création « depuis toute petite » à travers différents supports, ce n’est qu’une fois ses trois enfants devenus plus grands qu’elle a pu trouver son style. « Le désert de ma cuisine me rendait folle! J’ai rempli le vide par le collage! […] J’ai aussi commencé la photo », explique l’artiste. C’est en combinant ces deux passions qu’elle a trouvé son créneau avec des créations au style original et dont ressort une certaine profondeur.

Encouragée par son entourage, Mme Ricard s’est décidée à s’essayer auprès de professionnels de l’art : « La Galerie Zen cherchait des artistes pour une exposition thématique sur la différence. Mon fils est atteint de troubles autistiques, alors c’est un thème qui me parle et m’inspire. J’ai donc envoyé mon dossier ».  Le résultat ne s‘est pas fait attendre, non seulement fera-t-elle partie de l’exposition thématique d’avril, mais la Galeriste a décidé de l’exposer comme artiste permanent. « Je suis tombée en amour avec cette artiste! », commente Esther Garneau. « Son travail est beau et unique. Elle a un style pas ordinaire qui se démarque à la fois par les détails et les sujets qui viennent nous chercher », précise-telle.   

Des œuvres construites : organiser sa spontanéité
Si les œuvres de Geneviève Ricard sont originales, son processus de création et de « fabrication » l’est également. En effet, chaque toile est le résultat d’une réflexion et d’un travail en amont. « Tout part souvent de mots qui m’inspirent, parfois de textes. Puis la toile me vient. Dès le départ je sais à quoi elle va ressembler », explique l’artiste. C’est ensuite à partir de ses propres photos « retouchées et manipulées » que se construit l’œuvre. « Quand j’imprime les photos, tout est déjà en place. Ensuite, je les déchire et je fais mon collage. C’est un peu comme un casse-tête », détaille Mme Ricard.

Le succès de son style lui permet d’envisager de changer de vie et de faire de sa passion un métier. « Je vais fermer ma garderie en milieu familial cet été pour pouvoir consacrer plus de temps à la création », explique-t-elle, avant de conclure, sourire aux lèvres : « c’est sûr que je dois poursuivre, maintenant je n’ai pas le choix ».

Partagez

À propos de l’auteur