Un voyage scolaire pour rallumer la flamme des élèves en décrochage

0

L’école secondaire Le Sommet, à Notre-Dame-des-Laurentides, propose un programme original aux élèves en difficulté scolaire : Pura Vida. Cette démarche qui a pour but un voyage au Costa Rica, est surtout l’occasion de guider les adolescents sur le chemin de la confiance, de l’implication et de la persévérance. Demandant une grande implication individuelle, le concept les aide à croire en eux-mêmes et à trouver leurs forces personnelles.

L’important ce n’est pas la destination, mais le voyage
Organiser un voyage scolaire peut paraître une idée assez commune. Mais, Pura Vida a ceci d’original qu’il s’adresse à un public d’élèves en difficulté qui doivent s’engager pour deux ans dans ce projet qu’ils devront financer seuls. Démarré en novembre 2017, il mènera les jeunes, sélectionnés sur dossier, au Costa Rica en mars 2019. Si le but est de financer eux-mêmes leur voyage, il s’agit surtout d’effectuer un cheminement personnel qui les mènera à trouver la voie de leur propre réussite. « C’est un projet de persévérance scolaire qui s’adresse à des jeunes à risque de décrochage. On cherche des jeunes qui sont capables de se regarder aller, de se questionner sur leurs attitudes.», explique Hughes Fringon, psychoéducateur au Sommet et responsable du programme. Celui-ci comporte trois volets. Pour s’auto-financer, le groupe organise des activités et les partenaires facilitent l’embauche de certains pour un travail saisonnier ou à temps partiel. Chaque participant possède un compte individuel de voyage géré par les éducateurs, où il peut déposer l’argent collecté seul ou avec le groupe. Le second volet, est axé sur le travail communautaire, par l’encouragement au bénévolat dans les organismes locaux. Enfin, des activités de plein-air de groupe permettent de renforcer le sentiment d’appartenance et entraînent les adolescents à se dépasser.

Leur redonner le feu sacré
Le cœur du projet reste le développement personnel de chacun par le travail sur la confiance, l’estime de soi et la découverte de ses propres forces. C’est dans cette optique que Gino Vallée, le propriétaire de Produlik, s’engage auprès des jeunes du projet, par l’entremise de conférences dans le droit fil de cet état d’esprit. « Je souhaite les faire réfléchir et sourire, les encourager sans être moralisateur. Je leur explique qu’il faut réussir sa vie et pas dans la vie.», précise M. Vallée. Partenaire de différents programmes analogues, il embauche volontiers les jeunes dans son entreprise et exprime surtout la volonté de transmettre le feu sacré. « Je trouve que de nos jours, les jeunes sont laissés à eux-mêmes. Je pense qu’il faut juste leur donner les outils. Je veux qu’ils prennent conscience de leurs talents. Moi, je crois dans la jeunesse, j’ai envie de leur dire : croyez en vous!», explique-t-il. Soutenus par le Carrefour Jeunesse Emploi notamment, les élèves bénéficient également des conseils de plusieurs éducateurs qui les forment, les guident et les encouragent.

Pura Vida n’est pas seulement un voyage culturel de groupe, mais aussi un cheminent personnel pour redonner aux élèves le goût de s’impliquer dans leur propre avenir.

Partagez

À propos de l’auteur