Un retour réussi!

0

Triathlon de Lac-Beauport

Nouvelle organisation, nouveau parcours, nouveau départ. Le triathlon de Lac-Beauport renaissait de ses cendres le 16 juillet dernier. Environ 300 athlètes ont participé à cette nouvelle édition.

Organisée par Francis Bachand et Claude Martin de Capitale Triathlon, la nouvelle édition du triathlon de Lac-Beauport est une réussite. « Tout le monde aime bien l’ambiance. On peut donc parler d’un succès », affirme le coorganisateur de l’événement, Francis Bachand. Pour revenir en force, les organisateurs ont misé sur leur expérience avec le triathlon de Duchesnay. « On voulait un triathlon fédéré (parcours accepté par la Fédération de Triathlon du Québec), plus sécuritaire, pour éventuellement le grossir davantage », précise M. Bachand. Ainsi, tous les efforts ont été déployés pour assurer la sécurité des participants et éviter de répéter le malheureux accident de 2013. À l’époque, une cycliste avait été heurtée par un véhicule qui sortait d’un stationnement.

Parcours unique
Le nouveau parcours offrait une belle surprise aux athlètes. En effet, une zone de transition de 1300 mètres de course avait été installée à la sortie de la zone de nage pour la relier avec les vélos. Ainsi, les participants devaient enfiler leurs chaussures de course avant d’enfourcher leur vélo pour continuer le parcours. Cette particularité unique au Québec était l’occasion d’offrir un meilleur terrain pour la section à vélo. « La zone de transition, la pré-T1, inquiétait un peu tout le monde, mais c’est un succès », affirme M. Bachand. Malgré les interrogations, les athlètes ont bien aimé cette zone unique de transition. « J’étais un peu sceptique à l’idée de la zone de course à pied qui séparait la natation et la transition de vélos. Ça change le mal de place, c’est vraiment plaisant comme parcours », avoue le gagnant masculin de sprint, Jean-Philippe Thibodeau, qui a terminé l’épreuve en 1 :03 :49. Même son de cloche du côté de la gagnante, l’athlète olympique Isabelle Gagnon, qui a fini en 1 h 13 min 1 s « L’histoire de la transition entre la natation et le vélo, c’était super intéressant », affirme-t-elle. « Je crois que c’est un parcours qui a énormément de potentiel même pour les grosses courses Élite », avoue M. Thibodeau.

Avenir prometteur
Le succès de cette édition augure bien pour les prochaines années et les organisateurs voient grand. « On a bâti un plan pendant un an pour un événement solide qu’on va pouvoir faire grandir dans les prochaines années », affirme Francis Bachand. « C’est un objectif d’ici trois ans d’être l’hôte d’une étape de la coupe Québec », ajoute-t-il sur ses plans pour le triathlon de Lac-Beauport. Des athlètes ont déjà présenté leur intérêt de répéter l’expérience l’an prochain, c’est d’ailleurs le cas d’Isabelle Gagnon. « Il y a des bonnes chances que je revienne l’année prochaine et je vais amener du monde ! », conclut-elle enjouée.

Partagez

À propos de l’auteur

Mélissa a complété un baccalauréat et une maîtrise en communication publique avec une spécialité en journalisme à l’Université Laval. Dynamique et souriante elle s’intéresse à tout. Elle aime voyager et elle se passionne pour la cuisine.