Un projet attendu prend forme!

0

L’autoroute Laurentienne élargie en direction sud

Un projet attendu prend forme! 

Le 20 février dernier, une nouvelle a réjoui plusieurs résidents de la couronne nord. L’autoroute Laurentienne sera élargie en direction sud, entre la rue de La Faune et le boulevard Louis XIV. Les travaux permettront de décongestionner les deux voies existantes aux heures de pointe. La troisième voie pour tous sera accessible à compter de l’automne 2018. 

Cette annonce a été faite en présence du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. Laurent Lessard, du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. François Blais, de la députée de Chauveau, Mme Véronyque Tremblay, et du maire de Québec, M. Régis Labeaume. « C’est un dossier que j’ai lancé. Ça n’avait jamais fait l’actualité avant que je me lance en campagne électorale », affirme Véronyque Tremblay.

Avec un coût estimé entre 10 et 25 millions de dollars, ce projet d’élargissement devrait se faire en deux temps. À l’été 2017, la première phase comprendra 11 semaines de travaux préparatoires. La deuxième phase prévoit 26 autres semaines de travaux à compter du printemps 2018. « La bonne nouvelle, c’est que les gens vont pouvoir continuer à circuler sur deux voies complètes en attendant d’avoir la troisième voie », assure Mme Tremblay. Pour la continuité de l’autoroute Laurentienne en direction de la ville de Québec, entre le boulevard Louis-XIV et la rue de la Croix-Rouge, le gouvernement a décidé de créer un bureau de coordination de projet, qui « se penchera sur l’ensemble des travaux, comme l’élargissement de la chaussée, la reconstruction de structures, l’éclairage et la signalisation ».

« On est chanceux à Québec, l’économie va bien, on a le taux de chômage le plus bas dans la province, le manque de main-d’œuvre a attiré de nouveaux résidents. On a un beau comté donc plusieurs sont venus s’installer chez nous mais le manque de fluidité sur l’autoroute Laurentienne était devenu un irritant majeur, on ne peut pas se le cacher. C’est sûr que cela ne m’empêchera pas de continuer à travailler pour promouvoir le transport en commun, le covoiturage, d’autres solutions alternatives, parce que je suis très consciente qu’on ne peut pas élargir indéfiniment nos autoroutes. Mais dans ce cas-ci, compte tenu de la situation actuelle, une voie pour tous était la meilleure solution », confie Mme Tremblay.

La troisième voie en direction nord disparait peu après la rue Jean-Talon et la députée indique que ce n’est pas dans les projets actuels de rallonger cette portion. L’annonce de l’élargissement en direction sud a cependant été bien reçue par les gens de son comté. « C’était attendu, les gens avaient hâte et je dois dire que c’est un des dossiers dont on me parlait le plus dans mon comté. J’étais très contente de l’annoncer, c’est un engagement électoral qui est respecté », conclut-elle.

Partagez

À propos de l’auteur

Amélie est titulaire d'un baccalauréat en communication publique décerné par l'Université Laval. Elle a complété ses études avec le profil international en étudiant une session à Sydney, en Australie. Par la suite, la réalisation de huit contrats enrichissants dans des organisations publiques et privées lui ont permis de découvrir une passion oubliée pour la rédaction. Elle collabore avec les Éditions Platine depuis trois ans, incluant deux à titre de journaliste en chef, ce qui lui permet de faire rayonner la communauté de Lac-Beauport, de Stoneham et des environs.