Un organisme à vocation particulière

0

Le CIRTM rayonne à l’échelle de la province

Saviez-vous que le siège social d’un centre d’intégration de la recherche et des technologies sur les maladies cognitives (CIRTMC) est situé à Lac-Beauport ? Même si les locaux du CIRTMC sont sur notre territoire, l’équipe collabore avec des intervenants partout au Québec. Janvier étant un mois de sensibilisation, nous avons décidé de vous présenter cet organisme unique à Québec.

Le CIRTMC a vu le jour en 2012 grâce à l’initiative de gens d’affaires de la région de Québec. « L’objectif premier, bien sûr, c’était d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, faciliter l’intégration de la recherche et par conséquent, accélérer de nouvelles méthodes, de nouveaux protocoles, des solutions diverses », précise la directrice générale du CIRTMC Anne-Marie Martel. Après deux ans de préparation, le lancement officiel de l’organisme a eu lieu en 2014.

Implication concrète
Depuis, le CIRTMC réalise sa mission « en offrant aux professionnels des communautés scientifiques, technologiques et médicales, un milieu de vie réel et naturel leur permettant de valider et de mesurer de façon appliquée l’efficacité de leurs recherches, de leurs nouvelles approches ou technologies. Ces plateformes multidisciplinaires ont pour but ultime de trouver les meilleures pratiques et de définir des environnements encore plus sécuritaires pour agir de façon préventive en outillant mieux les personnes qui les entourent ». La prévention est d’ailleurs un aspect important de la démarche, afin de pouvoir améliorer la qualité de vie des gens. C’est pourquoi le CIRTMC contribue financièrement, depuis janvier 2015, au projet de « Dépistage cognitif Québec » du Dr Robert, de la Clinique interdisciplinaire de mémoire du CHU de Québec. À ce jour, plus de 350 personnes ont accepté de participer volontairement au projet.

Un premier projet prometteur
« L’autonomie des personnes passe également par la validation auprès d’eux de nouveaux produits pour pallier les déclins cognitifs », ajoute Mme Martel. Le CIRTMC a d’ailleurs procédé, en septembre dernier, au déploiement de son premier grand projet au sein de trois résidences pour personnes aînées autonomes. « Avec la collaboration du Groupe Les Résidences du Patrimoine et des Jardins Lebourgneuf, près de 100 participants ont accepté de participer au projet de validation d’un nouveau produit permettant un meilleur suivi de la prise de médication. »

Le CIRTMC est encore à ses débuts, mais il sera appelé à collaborer à d’autres propositions de projets qui répondent à ses critères de sélection. Dans un futur rapproché, Mme Martel prévoit que l’organisme s’impliquera davantage au sein de la sensibilisation du grand public. Nous devrions donc entendre parler de plus en plus de ce centre, qui collabore avec différents acteurs du milieu de la santé et des affaires.

Pour plus de détails sur le CIRTMC, visitez le cirtmc.com.

Partagez

À propos de l’auteur

Amélie est titulaire d'un baccalauréat en communication publique décerné par l'Université Laval. Elle a complété ses études avec le profil international en étudiant une session à Sydney, en Australie. Par la suite, la réalisation de huit contrats enrichissants dans des organisations publiques et privées lui ont permis de découvrir une passion oubliée pour la rédaction. Elle collabore avec les Éditions Platine depuis trois ans, incluant deux à titre de journaliste en chef, ce qui lui permet de faire rayonner la communauté de Lac-Beauport, de Stoneham et des environs.