Un objectif scolaire de taille

0

Justin Paré peut certainement être qualifié de grand voyageur du monde du hockey. Au cours des dernières saisons, il s’est promené parmi tous les calibres, partout dans la province. Aujourd’hui, il s’aligne avec les Tigres de Victoriaville avec un objectif bien précis en tête : obtenir son laissez-passer pour le hockey universitaire canadien, tout en complétant des études en droit.

Il y a trois ans, Justin Paré évoluait avec le Blizzard du Séminaire Saint-François, de la Ligue de hockey Midget AAA du Québec. Il avait également pu se faire valoir pendant quelques parties avec les Cataractes de Shawinigan, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, équipe qui l’avait repêché quelques mois auparavant.

La saison suivante, retour avec le Blizzard, avant de faire escale chez les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy et l’Océanic de Rimouski, l’an dernier.

Puis vint le camp d’entraînement 2017, où Paré a décidé de ne pas accepter la mission qu’on voulait lui confier dans le Bas-Saint-Laurent. « On m’a dit que je serais 13e ou 14e attaquant, alors j’ai préféré aller jouer dans le Junior AAA à St-Jérôme. Ce que je voulais, c’était de jouer au hockey, pas avoir un petit rôle », explique l’athlète, qui a revu sa position ensuite.

« J’ai su en début de saison que les Tigres de Victoriaville ont tenté de faire mon acquisition, mais qu’à cause de règles scolaires je ne pouvais pas changer d’équipe. C’est là que j’ai décidé d’aller dans le Junior AAA », ajoute-t-il, avouant avoir été à moitié surpris de voir les Tigres faire son acquisition en décembre dernier, alors que les transactions étaient de nouveau possibles.

« Kevin Cloutier [le directeur-général des Tigres de Victoriaville]me connait depuis longtemps, je savais qu’il était intéressé. En même temps, les Tigres sont une très bonne équipe, alors je n’étais pas certain qu’ils auraient encore de la place pour moi rendu aux fêtes. J’ai donc reçu la nouvelle comme une belle surprise », assure le jeune homme, qui a connu d’excellents débuts avec sa nouvelle équipe en janvier.

Le droit en tête
Si le hockey le passionne, l’idée de poursuivre une carrière en droit allume également l’athlète de Lac-Beauport.

« Mon objectif, après le junior majeur, serait de jouer dans le hockey universitaire canadien. Je travaille fort pour avoir les notes pour être admis à McGill, sinon j’ai aussi Ottawa dans ma mire. Ce que je sais, c’est que je veux continuer à jouer du bon hockey, et je veux me concentrer sur mes études en même temps », explique-t-il, conscient que la ligue universitaire canadienne est le lieu d’affrontements de très haut calibre.

« J’ai vu les alignements des équipes, et je pense que je peux faire ma place. Le gros défi, c’est d’avoir les notes pour jouer à McGill. Ma dernière session a vraiment bien été, et j’ai augmenté ma Cote R. C’est très bon signe », conclut le jeune homme énergique et articulé.

Partagez

À propos de l’auteur