Trois Lac-Beauportois au volant de l’événement

0

35e édition du Salon International de l’Auto de Québec

La 35e édition du Salon International de l’Auto de Québec s’est tenue du 1er au 6 mars derniers, à ExpoCité. Vous connaissez sans doute le rendez-vous, qui s’est taillé une place de choix au fil des années dans l’agenda des gens. Toutefois, saviez-vous que derrière l’organisation de cet événement d’envergure on retrouve trois Lac-Beauportois ? En effet, Claudia Guilbault, Ève Papillon et Charles Drouin travaillent ardemment chaque année, avec leur collègue Stéphanie Laliberté, afin de repousser les limites du Salon. Et une fois de plus, ils peuvent se féliciter d’avoir relevé le défi !

Le Salon, « c’est l’opportunité de voir un paquet de bolides qu’on ne voit pas partout à Québec », mentionne le directeur général Charles Drouin. D’ailleurs, celui de Québec « a le plus grand achalandage, proportionnellement au bassin de population », soit environ une personne sur dix. On compte en moyenne 65 000 visiteurs par année, générant des retombées de 4 M$ à Québec.

Cette année un nouveau pavillon a été aménagé afin d’augmenter l’offre. « On était contraints dans l’espace du Centre de foires, on voulait ajouter le volet familial à l’événement », souligne la directrice des partenariats d’affaires et de l’administration Ève Papillon. On y retrouvait toutes les voitures exotiques, « un des attributs majeurs du salon », dont la fameuse Bugatti Veyron. C’est également à cet endroit qu’était située la Zone cinéma, incontournable pour les mordus de voitures de films mythiques. « Ce n’est donc pas juste pour les amateurs d’autos, mais bien pour tous, tant les jeunes que les moins jeunes », ajoute-t-elle.

Une grande logistique est évidemment de mise quand vient le moment de planifier l’événement. La directrice des opérations Stéphanie Laliberté y travaille à temps plein toute l’année. Durant les cinq jours et demi précédant le rendez-vous, quelque 500 personnes s’affairent à mettre en œuvre tout ce qui a été planifié. La quatrième membre de l’équipe, la Lac-Beauportoise Claudia Guilbeault, occupe la direction des communications, de la publicité et des relations de presse. Tous travaillent pour la Corporation Mobilis, qui regroupe 99,9 % des concessionnaires de Québec, Lévis, Charlevoix, Portneuf et la Beauce, toutes bannières confondues. Un de leurs mandats est d’organiser le Salon, qui « donne le coup d’envoi à la saison de la vente, soit le printemps et l’été », mentionne Mme Papillon.

Si le hasard a voulu que trois des quatre membres de l’organisation soient de Lac-Beauport, ce n’est pas l’unique point qui les lie. Amoureux de la nature, ils ont tous un grand « sentiment d’appartenance » à leur milieu. « Lac-Beauport offre cette qualité de vie, à seulement 20 minutes de la ville », affirme M. Drouin. Dans un autre ordre d’idées, « le dépassement de soi » est un élément crucial pour chacun, soutient Mme Papillon. Le sentiment d’accomplissement et les commentaires des gens, c’est la « bougie d’allumage » de leur motivation à se surpasser, d’année en année.

Partagez

À propos de l’auteur

À l’affût des dernières nouvelles et tendances de tous horizons, Malory se fascine pour la communication et l’univers médiatique. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’elle a fait ses études universitaires. En plus des Éditions Platine, pour qui elle travaille depuis 2013, elle compte notamment TVA et TéléMag à sa feuille de route. Les défis constituent sans contredit son principal carburant.