Subventions massives pour les deux municipalités!

0

Stoneham et Lac-Beauport

Subventions massives pour les deux municipalités!  

C’est par le biais du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU) que les projets proposés par les municipalités de la couronne nord de Québec ont obtenu l’aval des paliers de gouvernement provincial et fédéral. Les élus de Lac-Beauport et Stoneham se sont réunis afin d’annoncer cette aide financière totalisant 6 884 175 $. 

«Il s’agit d’une très belle nouvelle », a souligné la députée de Chauveau Véronyque Tremblay. Celle-ci a ensuite ajouté que ces investissements représentent « un héritage durable pour la population ».

Présent lors de l’annonce, François Blais, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, a salué le travail des élus de Lac-Beauport et de Stoneham dans la réalisation de ces dossiers. « Pour les municipalités de cette taille, il n’est pas toujours facile de répondre rapidement à ce genre de programme », a indiqué M. Blais.

Lac-Beauport utilisera les montants alloués afin de raccorder les phases 2, 3 et 4 du Mont-Cervin au réseau d’égout. Louise Brunet, mairesse de Lac-Beauport, a précisé que les citoyens du secteur lui parlent de ce projet « depuis la campagne électorale de 2013 » et qu’il s’agissait d’un dossier important pour elle.

« Je suis certaine que cette annonce va rassurer les résidents », a ajouté la mairesse concernant la subvention de l’ordre de 24 000 $ pour chacune des maisons concernées.

« L’échéancier pour les appels d’offres est respecté. Ils commenceront en mars. Les forages et les expertises ont également été effectués », a conclu Louise Brunet.

Stoneham 

Les sommes allant à Stoneham permettront à la Municipalité de financer la mise à niveau de sa station d’épuration en y ajoutant un traitement tertiaire de déphosphatation par filtration granulaire.

« Nous travaillons en aval du lac Saint-Charles, la prise d’eau potable de la Ville de Québec. Ce seront donc les citoyens au sud qui profiteront de la qualité de cette eau. Nous sommes heureux de pouvoir faire notre part pour l’environnement », s’est exprimé Robert Miller, maire de Stoneham.

« Ce bâtiment va nous permettre d’enlever un maximum de phosphore dans l’eau que notre usine rejettera. Le phosphore stimule la prolifération des algues dans l’eau potable et les cours d’eau », a spécifié Jean-Pierre Coache, directeur des travaux publics et de l’hygiène du milieu pour la Municipalité de Stoneham.

À l’avant-garde 

M. Coache a également souligné que cette usine fait maintenant de Stoneham une « vitrine technologique » à l’échelle de la province. « Nous allons pouvoir faire visiter cette usine », a ajouté Jean-Pierre Coache en faisant référence aux personnes qui s’intéressent aux meilleures pratiques dans le domaine.

Questionné sur l’espérance de vie de ce nouvel équipement, le spécialiste s’est montré optimiste : « Une usine comme ça est évolutive. On a déjà prévu un emplacement pour ajouter une unité de traitement. La pérennité de cette installation est assurée pour au minimum
75 ans ».

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.