Soyez tendance !

0

Suivez les tendances alimentaires de l’heure!

Pour maintenir le plaisir à table, il faut renouveler notre menu! Tout un défi, alors qu’on mange plus de 1000 repas par année. La science en nutrition évolue à un rythme audacieux et tout en demeurant critique, suivre ces tendances permet d’apporter ce brin de variété au quotidien.

Cap sur les légumineuses
Bon marché, polyvalentes, écologiques et très nutritives, ces sources végétales de protéines s’imposent comme alternatives à la viande. Écrasez-les incognito dans les sauces ou les muffins, mettez-les en vedette dans un pain de lentilles ou une salade de fèves edamame, tartinez vos sandwichs d’une nouvelle variété d’houmous, dégustez des pois chiches rôtis à la collation ou ajoutez du tempeh mariné à vos sautés!

Mangez moins transformé
Avez-vous remarqué la place croissante qu’occupent les produits frais dans les supermarchés ? Réapprenez, vous aussi, à cuisiner vos aliments « bruts »! Les fabricants emboîtent le pas avec leurs listes d’ingrédients plus courtes et leurs étiquettes « sans », qui s’attaquent aux additifs et saveurs artificielles. Cette tendance est bienvenue, mais on reste à l’affût : un produit trop salé ou trop sucré, même s’il est
100 % naturel, n’est pas considéré santé!

Réinventez les pâtes alimentaires
Variez le menu en substituant vos pâtes de blé par des filaments de courge spaghetti ou du chou émincé cuit. Grâce au spiraleur, maintenant disponible partout, faites rapidement des nouilles de courgette, de panais ou de tout autre légume allongé. Optez pour les innombrables variétés de pâtes à base de sarrasin, de légumineuses ou de quinoa. Essayez également les nouilles végétales de konjac ou de kelp, au goût neutre, qui sont très faibles en calories et vendues prêtes à manger.

« In », les protéines ?
Plusieurs produits transformés affichent leur teneur enrichie en protéines, celles-ci étant rassasiantes et associées à une meilleure gestion du poids. Faut-il les privilégier ? Pour éviter de se retrouver affamé à toute heure du jour, il faut surtout répartir équitablement les protéines aux trois repas de la journée. Les produits hyperprotéinés peuvent donc avoir leur utilité, notamment lors des déjeuners pressés, mais pour éviter les excès de sel, de sucre et de mauvais gras, privilégiez les sources de protéines contenues dans les aliments, tels que les œufs, les légumineuses, les produits laitiers, les noix, la volaille et le poisson.

Pour un défi supplémentaire, n’hésitez pas à essayer les produits fermentés comme le kéfir et le kombucha, respectivement à base de lait et de thé, qui prennent doucement leur essor suivant la panoplie de découvertes prometteuses sur l’importance des bactéries qui occupent notre flore intestinale. Restez toutefois alerte aux sucres ajoutés!

Vous hésitez et ne savez pas trop comment intégrer ces nouveautés ? Vous trouverez au www.nutrisimple.com une foule de chroniques et de recettes pour vous mettre sur la voie d’un menu renouvelé… encore plus santé!

Partagez

À propos de l’auteur