S’évader avec Esther Garneau

0

Exposition de peintures

La bibliothèque Jean-Luc Grondin de Stoneham-et-Tewkesbury accueille jusqu’au 18 septembre prochain les oeuvres de la Lac-Beauportoise Esther Garneau. L’exposition rassemblera ses toiles provenant de plusieurs collections, toutes sous le thème «Évasion permise».

Mme Garneau s’évade constamment dans son art pour se libérer l’esprit, et cette fois-ci elle a décidé d’amener le public avec elle. Ainsi, l’artiste utilise la peinture comme un exutoire. Ce sont donc ses émotions qui guident les coups de pinceau sur la toile. « Quand je suis calme, je peins des bateaux et quand je suis plus stressée, c’est plus abstrait », explique Mme Garneau sur ses différentes collections.

Intégrer la 3D
Une particularité des peintures de l’artiste est l’aspect en trois dimensions que l’on retrouve dans sa collection Zen3D. Mme Garneau ajoute du bois, des épices, des feuilles et même des fleurs de soie pour donner de la vie et de la perspective à ses œuvres. Tout a commencé lors d’un voyage dans le sud quand Mme Garneau a ramené des feuilles de cocotier. « Je les ai vues et je me suis dit que je pourrais faire des bateaux avec », se rappelle-t-elle. Une fois les douanes passées avec succès, la peintre s’est mise au travail. C’est ainsi qu’elle intégra les feuilles directement sur les peintures pour créer la coque des bateaux en trois dimensions.

Vivre sa passion
Autrefois préposée aux bénéficiaires, Mme Garneau a commencé la peinture en 2010. « C’était juste pour le plaisir », explique-t-elle. Déjà artiste, elle créait avec des sculptures et autres, mais l’appel du pinceau ne s’était pas fait sentir. C’est après une blessure de travail qui l’a clouée à la maison pendant plusieurs mois que Mme Garneau a commencé à peindre. « J’ai décidé d’occuper les enfants un après-midi de relâche avec de la peinture et j’ai eu un déclic », se souvient-elle. Pendant cette période, elle a peint une soixantaine de toiles. « Je peignais jour et nuit », ajoute l’artiste. Depuis, Mme Garneau a le vent dans les voiles et elle ne peut plus s’arrêter. « J’ai besoin de peinture et d’eau fraîche », rigole l’artiste sur la place que prend la peinture dans sa vie. Heureusement, elle peut compter sur l’appui de son conjoint dans cette belle aventure artistique. « Grâce à lui, je peux vivre ma passion à plein », s’exclame-t-elle.

Donner au suivant
Au début de 2016, Mme Garneau a décidé qu’elle donnerait une toile mensuellement. Les heureux chanceux sont majoritairement des artistes québécois qu’elle apprécie comme Marie-Mai. Le mois de septembre sera cependant unique. En effet, l’artiste donnera deux peintures. La première ira à une soirée-bénéfice organisée par l’Armée du Salut en collaboration avec l’humoriste Louis-José Houde, le 25 septembre prochain. La seconde sera offerte pour le tournoi de golf du Regroupement du Lac le 18 septembre prochain.

Partagez

À propos de l’auteur

Mélissa a complété un baccalauréat et une maîtrise en communication publique avec une spécialité en journalisme à l’Université Laval. Dynamique et souriante elle s’intéresse à tout. Elle aime voyager et elle se passionne pour la cuisine.