Randonnée pédestre : où aller ?

0

Mise à jour sur les sentiers du territoire

L’automne est le moment idéal pour admirer les couleurs de la nature et faire de la randonnée. Récemment, la MRC a fait le « ménage » des sentiers pédestres sur son territoire. Certains ont été entretenus ou réaménagés, mais d’autres demeurent fermés. On vous dresse un portrait de la situa tion pour vous permettre de profiter pleinement de la saison !

La MRC de La Jacques-Cartier a récemment repris le contrôle du dossier des sentiers pédestres sur son territoire et a évalué les actions à privilégier. Pourquoi est-ce qu’il y en a autant qui demeurent fermés ? « Il y a un budget par année qui est déterminé d’avance, mais je vous dirais que ceux qui ont été fermés n’ont pas été fermés par rapport à l’argent, c’est vraiment du point de vue sécuritaire », précise Marie-Josée Labbé, agente de communication à la MRC. Elle admet que les sentiers pédestres ne seront jamais rentables, mais que la MRC tient à garder cette activité dans son offre touristique. « Le plein air, c’est une des caractéristiques qui nous définit la région alors c’est sûr qu’on veut l’intégrer dans notre offre plein air et que c’est important pour nous de remettre ça à niveau, que ce soit beau, fonctionnel, réaménagé et agréable, autant pour les citoyens que pour les gens de la région de La Jacques-Cartier et la grande région de Québec », ajoute-t-elle.

Ainsi, seulement certains sentiers sont ouverts, aménagés et sécuritaires pour les randonneurs. « Mine de rien, cela nécessite quand même des investissements importants. Refaire les ponts, refaire les sentiers. Comme c’est en montagne, il y a beaucoup de passerelles à faire alors c’est une question d’argent aussi. […] On a privilégié les principaux, ceux qui n’avaient pas besoin beaucoup d’investissement », indique Mme Labbé.

Voici donc un bref portrait de la situation pour la plupart des sentiers du territoire. Boucle de la station : ouvert.

Le sentier a complètement été réaménagé au cours des deux dernières années et est maintenant officiellement cédé à la municipalité de Stoneham- et-Tewkesbury. Hibou Sud : fermé jusqu’à nouvel ordre. La MRC indique que des discussions préli minaires sont présentement en cours avec un promoteur privé, mais il n’y a pas de projet à court terme de réouverture.

Hibou Nord : temporairement fermé. Selon la MRC, une réouverture pourrait être attendue avant le Hibou Sud. Il y aurait des discussions et une volonté de garder ce sentier ouvert, ce qui explique pourquoi la fermeture pourrait être temporaire.

Ligne d’Horizon : fermé. Des discussions sont en cours avec davantage de partenaires puisque le sentier passe sur plusieurs terrains privés et que la majorité du parcours se situe sur le territoire de la ville de Québec.

Mont Wright : ouvert. Géré en collaboration avec l’Association forestière des deux rives (AF2R), le parc municipal du mont Wright abrite un des derniers exemples de forêt ancienne en territoire privé dans l’est du Québec.

LE MONTAGNARD (SENTIERS DU MOULIN) : FERMÉ.
Le sentier Le Montagnard est également géré par la MRC de La Jacques-Cartier. La partie accessible sur le territoire de Sainte-Brigitte de Laval est « fonctionnelle et accessible », mais présentement fermée pendant la période de la chasse. « Quant à la partie Lac-Beauport, elle est fermée pour l’instant. Les sentiers pédestres de Sentiers du Moulin, dont certaines portions empruntent légèrement le sentier Le Montagnard, sont toutefois accessibles et ouverts à tous », ajoute Marie-Josée Labbé de la MRC. Les citoyens qui ont des questions ou qui aimeraient se mobiliser et s’impliquer dans le dossier peuvent contacter la MRC.

Partagez

À propos de l’auteur

Amélie est titulaire d'un baccalauréat en communication publique décerné par l'Université Laval. Elle a complété ses études avec le profil international en étudiant une session à Sydney, en Australie. Par la suite, la réalisation de huit contrats enrichissants dans des organisations publiques et privées lui ont permis de découvrir une passion oubliée pour la rédaction. Elle collabore avec les Éditions Platine depuis trois ans, incluant deux à titre de journaliste en chef, ce qui lui permet de faire rayonner la communauté de Lac-Beauport, de Stoneham et des environs.