Quatre postures de sommeil démystifiées

0

Si vous consultez pour des douleurs chroniques qui sont présentes à chaque matin au réveil, votre chiropraticien vous répète sans doute constamment les mêmes conseils. Les postures que nous adoptons la nuit sont aussi importantes, sinon plus, que celles que nous gardons au travail toute la journée.

Pourquoi ne pas dormir sur le ventre?
Voici le conseil le plus important en ce qui concerne votre sommeil. Si cette posture est si mauvaise, c’est parce qu’elle est malheureusement impossible à rendre ergonomique. À moins que vous ayez une technique raffinée pour respirer le visage face au matelas, vous aurez à tourner la tête sur le côté. Cette rotation extrême que vous affligez à votre cou peut être la cause de vos cervicalgies chroniques. De plus, les gens qui dorment sur le ventre adoptent habituellement un mélange de postures de type « super man » en plein vol, avec un bras dans les airs et une hanche ouverte, le genou ramené vers soi. À ce moment, vous causez du tort à votre épaule, à votre cou, à votre colonne lombaire, ainsi qu’à votre hanche et à vos muscles fessiers.

Pourquoi ne pas mettre un bras sous l’oreiller?
Si vous dormez sur le côté avec un bras sous l’oreiller, c’est probablement parce que votre oreiller n’est pas suffisamment épais et que vous tentez de compenser le manque de hauteur. En plaçant votre bras de cette façon, vous mettez une partie de votre poids sur votre épaule, qui est alors dans son angle le plus à risque de blessure. Il sera impossible pour vous de venir à bout d’une blessure à l’épaule. Malgré que vous consultiez pour la rétablir et malgré vos exercices de réhabilitation, j’insiste sur le fait que dormir le bras sous l’oreiller l’emportera et annulera toute votre bonne volonté de guérir.

Pourquoi dormir avec un oreiller entre les genoux?
Nous donnons souvent ce conseil aux gens qui ont mal au bas du dos ou qui ont des problèmes de nerf sciatique coincé. Lorsque vous êtes couché sur le côté, la jambe du dessus a tendance à retomber vers l’avant. Vous créez alors un étirement constant des muscles fessiers et une rotation de la colonne lombaire et du bassin. Le corps est un amoureux de la symétrie, et cette position ne l’est pas. En mettant un oreiller entre les genoux, vous permettez à vos deux jambes de redevenir parallèles et vous diminuez ainsi les tractions inutiles à votre bas de dos et à votre bassin. Un oreiller de corps est parfait et permet aussi aux bras de maintenir un espace, ce qui est plus confortable pour le milieu du dos.

Pourquoi ne pas dormir les poignets recroquevillés?
Quand on dort sur le côté, on a tendance à ramener nos deux poignets vers nous, tournés vers l’intérieur. Ce positionnement de votre main et de votre poignet crée un coincement au niveau de votre tunnel carpien, ce qui causera des engourdissements qui vous réveilleront au milieu de la nuit et vous mènera à recevoir le diagnostic de syndrome du tunnel carpien, pourtant évitable par le changement de vos habitudes de sommeil. Dormez les mains une face à l’autre, tenez un coussin entre les bras ou portez une attelle de poignet afin de vous débarrasser de cette mauvaise habitude.
Dormir semble parfois compliqué, mais en changeant quelques petites habitudes et en persistant chaque jour, on se lève un bon matin avec une sensation de repos et de bien-être qui vaut le coup d’essayer! Bon mois!

Partagez

À propos de l’auteur