Prix d’excellence et relocalisation des services d’aide de la Municipalité

0

Séance du conseil de Stoneham : 12 octobre 2016

La Municipalité de Stoneham a brillé lors du colloque de l’Association québécoise du loisir municipal. Lors de la séance, les membres du conseil ont présenté le trophée d’excellence qu’a reçu la Municipalité pour le projet du parc des Fondateurs. Le maire a aussi annoncé la relocalisation des locaux des organismes d’aide de Stoneham. Plusieurs rapports y indiquaient une contamination fongique.

Le parc des Fondateurs s’est classé parmi six finalistes.  Le trophée d’excellence décerné à Stoneham visait à souligner des innovations et des partenariats qui ont lieu au sein de diverses communautés. Ce trophée se voulait également l’occasion de saluer les contributions financières citoyennes et professionnelles. Les élus de Stoneham ont assisté à la remise de ce prix décerné parmi les Municipalités comptant dix mille habitants et moins. Une quinzaine de Municipalités ont postulé pour l’obtention de cette reconnaissance.

Robert Miller s’est adressé à l’assistance présente à la réunion du conseil : « Ce trophée vous appartient et appartient à l’ensemble de la population. C’est près de 600 travailleurs qui ont contribué au succès de ce projet ». Le maire de Stoneham a également souligné la contribution de Benjamin Branget, directeur des loisirs, qui a soumis la candidature de la Municipalité et fait une présentation du projet du parc des Fondateurs devant les membres de l’Association québécoise du loisir municipal. Le maire souhaite que la population s’approprie le trophée. Celui-ci sera donc exposé à l’hôtel de ville ou au presbytère de Stoneham.

Contamination fongique
« On se doit de poser des gestes responsables quand il est question de santé publique. J’ai une responsabilité. Je ne veux pas que quelqu’un soit malade. Nous ne prendrons donc aucune chance. C’est dommage, mais on est obligé de mettre la clé sous la porte », a expliqué le maire de Stoneham à l’une des trois présidentes des associations venant en aide aux familles dans le besoin de la Municipalité.

La maison des organismes, aux prises avec des spores qui se déplacent dans l’air, sera finalement démolie. Les contaminants présents dans cet environnement de travail étaient 100 fois supérieurs aux normes applicables, compromettant la santé publique.

« On a au minimum 54 familles dans le besoin à Stoneham et aussi beaucoup de ménages à très faible revenu. Je reçois beaucoup d’appels de ces gens. Il fait froid dehors et il faut les habiller pour l’hiver », expliquait la représentante de l’un des services d’aide de Stoneham, visiblement inquiète.

Développement heureux
Les élus ont délaissé l’idée initiale de relocaliser temporairement les organismes dans des roulottes de chantier. C’est lors de la séance extraordinaire du 17 octobre dernier que le maire de Stoneham a fait l’annonce du nouvel emplacement qui accueillera les organismes. Ceux-ci seront relocalisés dans les locaux de l’ancien Dollorama, tout près de leur emplacement initial. Un bail d’un an au coût de 25 000 $ sera signé pour maintenir les activités d’aide. « Les murs sont réparés et les locaux sont en bon état. Nous allons aider les organismes à déménager leur matériel », expliquait Robert Miller.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.