Nouvelles responsabilités pour la députée de Chauveau

0

C’est en octobre, lors d’un remaniement ministériel du gouvernement libéral de Philippe Couillard, que Véronyque Tremblay s’est vu octroyer le titre de ministre déléguée aux Transports. En entrevue avec L’Écho du Lac, la députée de Chauveau aborde les enjeux d’importance reliés à ce nouveau mandat.

« Je suis d’abord et avant tout députée de Chauveau. Je vais encore être présente au bureau de comté et sur le terrain. Il n’y a pas une semaine où je ne serai pas dans mon comté. C’est là que l’on m’a élue et ça demeure ma priorité », affirme d’entrée de jeu Mme Tremblay.

« C’est un beau et un gros défi et je vais mettre toute l’énergie nécessaire pour livrer la marchandise! », explique la nouvelle ministre au sujet de sa prise en charge conjointe du ministère des Transports avec son collègue André Fortin.

Au cours des prochains mois, la députée de Chauveau parcourra une bonne partie du territoire de la province, puisqu’elle aura sous sa responsabilité les dossiers d’infrastructures routières de la région de Québec et de l’est, jusqu’au Nord-du-Québec. Ce territoire inclut les régions de la Capitale-Nationale, la Chaudière-Appalaches, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et le Nord-du-Québec. Elle sera également responsable du transport aérien régional, ainsi que des sentiers hors route.

Mme Tremblay précise qu’il n’y aura pas de changement en ce qui a trait à son équipe de bureau de comté et que les mêmes services y seront toujours offerts aux citoyens de Chauveau. « J’avais déjà une excellente équipe proche des citoyens », mentionne-t-elle.

Elle a cependant procédé à l’embauche de personnel additionnel, afin de l’épauler dans ses nouvelles fonctions de ministre. « Je prends actuellement connaissance de l’ensemble des dossiers », ajoute-t-elle. La députée de Chauveau assiste à plusieurs rencontres techniques et à des séances de consultation avec des intervenants du milieu des transports.

Grâce à sa nomination, Mme Tremblay peut dorénavant siéger au sein du conseil des ministres du gouvernement de Philippe Couillard. Elle affirme y avoir reçu un « très bon accueil » de la part de ses collègues. « Laurent Lessard, ancien ministre des Transports, s’est montré très disponible pour répondre à mes questions », stipule Mme Tremblay. « C’est important pour moi d’être une ministre de terrain et de rencontrer les gens sur place. Je n’ai pas l’intention de toujours rester dans mon bureau. Je vais aussi visiter les chantiers pour bien comprendre comment ça se passe », explique-t-elle.

Troisième lien
Concernant l’éventualité de la construction d’un troisième lien entre les deux rives, un enjeu d’actualité, Mme Tremblay explique que huit spécialistes travaillent à temps plein sur ce dossier au bureau de projet spécialement mis en place, et que les avancements dans ce dossier seront périodiquement présentés sur le site internet du ministère. « La fluidité de la circulation dans la grande région de Québec » est un enjeu auquel la députée souhaite répondre. Véronyque Tremblay conclut qu’elle maintiendra ses communications par les médias sociaux, « un contact privilégié avec les citoyens ».

 

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.