Nouvelle dynamique à l’horizon

0

Le conseil municipal de Stoneham a subi une refonte majeure suite aux récentes élections. Les nouveaux élus, qu’ils s’alignent ou non sous la bannière d’un parti politique, ont tous leur propre vision quant à l’avenir de leur municipalité.  Voici donc un portrait de vos représentants.

Claude Lebel, maire de Stoneham-et-Tewkesbury  (Parti Uni des Cantons)
Le maire Claude Lebel a occupé le poste de conseiller municipal au cours des quatre dernières années. Gestionnaire des technologies de l’information, il détient une maîtrise en administration des affaires (MBA) décernée par l’Université Laval. Se disant « fier d’habiter Stoneham-et-Tewkesbury et prêt à servir la population », il pourra compter sur une équipe de quatre conseillers élus. La vision du Parti Uni des Cantons auquel M. Lebel adhère s’articule autour des quatre axes principaux que sont « la diversification des revenus de la Municipalité, la diminution de l’étau fiscal des citoyens, l’assurance de services de base de qualité (sécurité, voirie, salubrité) et la bonification de la consultation citoyenne ». La politique d’investissement et d’amélioration mise en place à Stoneham sera « axée sur l’optimisation des ressources internes ».

Gaétane G. St-Laurent, conseillère, district 1, Stoneham-et-Tewkesbury (Parti Uni des Cantons)
Mme St-Laurent, résidente de Stoneham-et-Tewkesbury depuis plus de 40 ans, est mariée et mère de trois enfants. Propriétaire d’une imprimerie et enseignante en art pictural, elle s’implique, notamment, comme bénévole à la bibliothèque municipale, à la maison des jeunes et au club des aînés. Après avoir occupé la fonction de mairesse, de 2005 à 2009, elle dit bien connaître le grand territoire de la municipalité et les gens qui y résident. « Cette municipalité, je l’ai vue grandir et changer », témoigne-t-elle. Mme St-Laurent affirme que « la municipalité de Stoneham a accueilli 2000 citoyens additionnels au cours des dernières années, mais que l’amélioration des accès routiers et des infrastructures des réseaux d’égout et d’eau potable n’a jamais suivi ce rythme ».

Jean-Philip Ruel, conseiller, district 2, Stoneham-et-Tewkesbury ( indépendant )
S’opposant à « la partisannerie politique », Jean-Philip Ruel, président de l’association des citoyens et des citoyennes de Tewkesbury par le passé, souhaite représenter les citoyens de son district dans plusieurs dossiers. Il cible « la vitesse excessive sur la route 371 », ainsi que « le développement immobilier effréné aux abords des Trois Lacs », comme des enjeux d’importance. L’amélioration des communications cellulaires dans ce même secteur est un autre mandat que s’est donné M. Ruel, détenteur d’une maîtrise en administration publique et d’un baccalauréat en science politique.

Mario Bidégaré, conseiller, district 3, Stoneham-et-Tewkesbury ( Équipe Robert Miller )
Entrepreneur détenant plus de 27 années d’expérience, M. Bidégaré souhaite mettre l’épaule à la roue afin de « contribuer au rayonnement de Stoneham déjà amorcé dans les dernières années. » Prenant acte des résultats des élections, M. Bidégaré explique vouloir collaborer avec les autres membres du conseil dans l’optique d’obtenir un résultat constructif. « Les gens de mon district ont aussi des attentes que je souhaite faire valoir », explique-t-il, concernant différents projets de parc et de piste cyclable. M. Bidégaré mentionne vouloir s’assurer de la protection de l’environnement sur le territoire de la municipalité, plus particulièrement dans le secteur de Vermont-sur-le-Lac. « Il faut travailler pour l’ensemble de la population et avoir une vision large », précise l’homme d’affaires.

Jannick Duchesne,  conseiller, district 4, Stoneham-et-Tewkesbury ( Parti Uni des Cantons )
Bachelier en administration des affaires et résident de Stoneham depuis 16 ans, Jannick Duchesne affirme que le contrôle de la dette est une priorité pour la Municipalité. Au final, il souhaite que « l’argent puisse rester dans les poches des citoyens ». Au cours de son mandat, ce conseiller mettra son « souci des détails » au service des citoyens. En ce qui concerne l’enjeu principal de son district, M. Duchesne croit que la vitesse excessive de certains automobilistes sur le Chemin du Hibou est une problématique. Il plaide en faveur d’une meilleure surveillance de ce secteur routier.

Marie-Eve D’Ascola, conseillère district 5, Stoneham-et-Tewkesbury ( Parti Uni des Cantons )
La conseillère Marie-Eve D’Ascola habite à Stoneham depuis les quinze dernières années. Elle y a vu grandir ses deux filles qui ont fréquenté l’école primaire du Harfang-des-Neiges. Conseillère municipale depuis huit ans, elle a été à plusieurs reprises mairesse suppléante de la Municipalité. Cette directrice d’école s’est impliquée dans l’élaboration de la politique pour la famille et les aînés de Stoneham. « Il s’agit de mon troisième mandat, les gens me connaissent et viennent plus facilement m’aborder », mentionne-t-elle. Mme D’Ascola possède un baccalauréat en enseignement primaire et un diplôme de 2e cycle en administration scolaire. « On veut laisser plus de place aux interventions des citoyens lors des séances du conseil. Nous voulons définitivement améliorer les règles de régie interne lors des séances », détaille Mme D’Ascola.

Stéphane Fontaine, conseiller, district 6, Stoneham-et-Tewkesbury (Parti Uni des Cantons)
Stéphane Fontaine est « fier papa de trois magnifiques enfants » et pompier à la Ville de Québec depuis 25 ans, dont huit ans à titre de Capitaine. Il occupe également les fonctions de pompier volontaire à Stoneham-et-Tewkesbury, depuis plusieurs années. « Dans mon district, je suis en appui aux citoyens pour la réfection rapide du pont à St-Adolphe. À l’échelle de la municipalité, on veut stopper l’hémorragie des dépenses farfelues au cours des dernières années », mentionne-t-il. « Grâce à mon rôle de père, j’ai compris l’importance de l’implication sociale. L’aînée de mes enfants a été atteinte de fibrose kystique, ce qui m’a amené à m’impliquer, pendant plusieurs années, au niveau du don d’organes et de la recherche pour vaincre cette terrible maladie », témoigne le nouveau conseiller.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.