Nouveaux districts électoraux au programme

0

Conseil municipal de Stoneham : séance du 14 mars 2016

C’est lors de la séance du conseil municipal du 14 mars dernier que les conseillers ont voté de manière unanime afin de doter la municipalité de Stoneham de six districts électoraux. Ceux-ci seront d’ailleurs effectifs dès la prochaine élection.

Au terme du vote permettant l’implantation du nouveau règlement délimitant les six districts, Robert Miller, maire de Stoneham, a remercié ses collègues pour « ce grand pas qui vient d’être fait pour faciliter le devoir des citoyens lors des élections municipales, mais également de leur permettre de bien identifier leur porte-parole respectif. »

Cette nouvelle redéfinition des districts permet notamment à la Municipalité de se conformer aux exigences de l’article 12 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. Cet article exige un certain équilibre entre le nombre d’électeurs figurant dans chacun des districts.

Madame Sonia Bertrand, directrice des communications et du greffe, est venue spécifier que le processus menant à la mise sur pied de ce projet a été réalisé en collaboration avec le Directeur général des élections du Québec.

Monsieur Jannick Duchesne, un citoyen présent à la séance du conseil, a questionné le maire concernant « l’impact sur le bulletin de vote » de cette mesure de restructuration des districts. Le maire a répondu que celui-ci sera grand puisque les citoyens ne voteront plus pour plusieurs représentants, mais bien pour un représentant, celui de leur district, et pour le candidat au titre de maire. Par ailleurs, rien n’empêchera un citoyen n’habitant pas dans un district donné de pouvoir tout de même se porter candidat dans ce district.  

Des noms évocateurs pour les districts ?
Le conseiller Claude Lebel, après avoir souligné qu’il s’agissait d’un beau travail qui parait intéressant, a demandé au maire s’il serait possible de trouver des titres plus évocateurs pour les nouveaux districts. Monsieur le maire a alors répondu par l’affirmative dans la mesure où l’octroi de nouveaux noms pour chacun des districts « n’affectera pas la démarche de la Municipalité ».

Nouvelle caserne
Au même moment où l’ébauche d’une fusion des services d’incendtie est refusée définitivement par une forte majorité au conseil, les conseillers municipaux ont voté unanimement en faveur de la construction d’une nouvelle caserne de pompiers. C’est l’entreprise de Pierre Drouin, ayant proposé la plus basse soumission conforme, qui exécutera les travaux pour la somme de 3 292 400 $.

Les conseillers de la Municipalité ont aussi profité de la séance pour mandater des firmes d’ingénieurs spécialisées dans les secteurs de la mécanique, de l’électrique, de l’architecture et du génie civil, afin de surveiller le nouveau chantier et pour l’exécution de différents services professionnels en construction. Le coût de ces mandats s’élève à 70 000 $.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.