Multiplier les réseaux de communication pour parler de résilience

0

Rencontre avec l’auteur Patrick Pelletier

Les projets se sont enchaînés à grande vitesse depuis le lancement du premier roman de Patrick Pelletier, Lac-Beauportois d’origine française arrivé au Québec en 2010. L’ancien pilote automobile déploie maintenant ses ailes à titre d’animateur radio et de conférencier. Il partage aussi sa passion pour les mots lors d’ateliers d’écriture destinés aux petits et grands. L’Écho s’est entretenu avec cet auteur multidisciplinaire non conventionnel qui mise sur la thématique de la résilience afin de venir en aide aux gens qui l’entourent.

« Mon livre a été une véritable carte de visite pour la suite des choses », explique Patrick Pelletier, auteur du roman intitulé La profondeur du lac. Ce premier livre publié aux Éditions de l’Apothéose traite, sans détour, de sujets parfois tabous : le suicide, la mort prématurée, la violence psychologique et les non-dits. « J’ai voulu dire tout haut ce que les gens pensent tout bas. Les gens relient souvent leur propre expérience à celle du livre », précise l’auteur. Le livre de M. Pelletier s’ancre sur le principe de la résilience et est inspiré par le cheminement de vie de l’auteur. Celui-ci a surmonté la perte de son père qui s’est enlevé la vie en 2007.

C’est par hasard que M. Pelletier a fait une incursion remarquée dans l’univers de l’animation radio. En effet, c’est lors d’une entrevue visant la promotion de son roman qu’il a eu « la piqure » pour le métier d’animateur et que sa voix a suscité l’engouement des producteurs. Le projet radiophonique de l’écrivain a alors vu le jour : une émission consacrée « aux gens normaux avec de grandes histoires », sur les ondes de CKIA 88.3. Le rendez-vous radiophonique auquel Pelletier convie ses auditeurs à tous les samedis matin, propose d’explorer le thème de la résilience en mettant en lumière le parcours de gens inspirants. « Venir en aide à ceux qui écoutent et qui sont dans le trouble » est le mandat de cette émission.

Ateliers d’écriture et café causerie
C’est au nouveau centre Au précieux temps, situé au 12 rue Bernier Ouest, que M. Pelletier a commencé, depuis octobre, les rencontres avec la population. Ces rencontres prennent la forme d’ateliers d’écriture et de conférences permettant de libérer la parole des gens.

« On communique de plus en plus facilement, mais c’est de moins en moins vivant. Les gens ont besoin de parler, mais ils n’osent plus », témoigne M. Pelletier. C’est donc en invitant les gens à mettre sur papier leurs épreuves que l’auteur souhaite entamer le dialogue menant à la résilience. Celui qui se « nourrit par l’écriture » sera présent au salon du livre de Montréal, à la mi-novembre.

M. Pelletier sensibilise aussi, en collaboration avec les CLSC, les clientèles aux prises avec de grandes épreuves ainsi que le personnel de différentes entreprises. « La vie m’a beaucoup donné. Elle m’a aussi beaucoup enlevé. C’est le temps pour moi de redonner. Ma journée est réussie si je peux aider une personne à s’enlever des idées noires de la tête », conclut Patrick Pelletier.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.