Mobilité et sécurité routière à l’avant-plan

0

Les enjeux de sécurité routière se sont immiscés, pour une deuxième séance consécutive, au cœur de la séance du conseil municipal de Lac-Beauport. Plusieurs citoyens ont formulé des inquiétudes quant aux possibles conséquences des travaux routiers sur le chemin du Tour-du-Lac.

Selon certains citoyens, la nouvelle étroitesse de la chaussée, plus particulièrement dans le secteur de la zone communautaire symbolisée par le terrain de soccer municipal et l’école Montagnac (Bâtiment du Lac), pourrait engendrer des incidents lors des opérations de déneigement, mais également des comportements routiers préoccupants. Une surutilisation et des excès de vitesse sur les chemins connectant le tour du lac sud et nord, qui seraient utilisés comme raccourcis pour éviter « l’entonnoir » de la zone communautaire, sont aussi ciblés par certains. « Il y a des enfants dans ces secteurs résidentiels et c’est très dangereux », a d’ailleurs mentionné une résidente du chemin de la Huche.
« Nous allons laisser les travaux se terminer. On va ensuite analyser et définir si c’est adéquat ou pas. Les travaux ont été approuvés par des professionnels compétents. On fait confiance aux ingénieurs. […] Je suis aussi un ardent défendeur de la sécurité dans la zone communautaire et c’est mon rôle », s’est exprimé le maire Michel Beaulieu, en réponse aux questionnements des citoyens.
« L’idée était de faire ça étroit pour réduire le nombre de camions passant par Lac-Beauport, mais selon les normes du ministère des Transports du Québec (MTQ), la largeur n’est pas correcte. Il ne reste que dix pouces pour gratter! », a témoigné Martin Dion, citoyen détenant une expertise en génie civil.
« Il s’agit d’une zone communautaire. Les normes pour un tel type de zone y sont respectées. […] Nous avons hérité de 2800 voitures calculées qui transitent chaque jour vers Lac-Beauport en provenance du secteur de Sainte-Brigitte-de-Laval, ce qui amène beaucoup d’achalandage dans la zone communautaire, tout en augmentant l’insécurité des piétons et des cyclistes », a détaillé le conseiller municipal Guy Gilbert. Ce dernier a ensuite ajouté que « la commande est de sécuriser la zone communautaire et scolaire. Le projet va se terminer tel quel avec les normes établies et je peux vous assurer qu’il va être applaudi par l’ensemble de la population. Au niveau du déneigement, les compagnies ont des normes à respecter et des trucs pour ajuster leur pelle, afin qu’elle passe dans la distance de 3.3 mètres. »

Mesure additionnelle
Par mesure de sécurité, le maire Michel Beaulieu a confirmé son intention de faire déneiger des trottoirs sur l’ensemble du chemin du Tour-du-Lac, et ce, dès le mois de janvier 2018. « C’est une mesure importante, mais on est rendu là pour la sécurité de nos citoyens », a expliqué M. Beaulieu, tout en précisant que cette demande était récurrente de la part des citoyens, lors de la campagne électorale automnale. Une séance extraordinaire du conseil concernant le budget 2018 de la Municipalité se tiendra le 20 décembre, à 18 h

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.