Marcel au Garage de retour sur scène

0

Hybride entre garagiste et humoriste !

Il n’y a pas de doute, Marcel Leclerc est un garagiste pas comme les autres ! Dix ans après avoir présenté son tout premier one-man-show, l’humoriste récidive avec ´ Pas domptable ª. Celui que l’on connaît comme Marcel au Garage – et dont l’établissement éponyme se trouve à Notre-Dame-des-Laurentides – foulera les planches du Capitole de Québec, le 19 mars prochain. Toujours dans sa lunette de garagiste, Marcel présentera un stand-up teinté par les situations cocasses de sa vie professionnelle et personnelle.

« Gonfler la facture et changer des pièces sans besoin » sont des stéréotypes de garagistes persistants chez les clients. Ceux-ci nourrissent la fibre comique de l’homme, qui trouve son inspiration dans son quotidien. D’ailleurs, pas besoin de s’y connaître en mécanique pour bien comprendre ses numéros ! « C’est très familial, et accessible à tous. » Il faut également savoir que l’humoriste a une préparation bien spéciale :   « Je ne teste jamais mon matériel. Tant qu’à faire quelque chose de fou, j’y vais à fond ! ». Et à tous ceux qui croient que Marcel au Garage n’est qu’un personnage, détrompez-vous. « C’est moi ! Je m’amuse beaucoup à grossir le caractère, mais somme toute, ça me ressemble. »

L’humour en parallèle
Mais comment un garagiste devient-il humoriste du jour au lendemain ? Pour Marcel, c’est davantage un « accident de parcours » qu’un rêve en soi. « Je n’ai pas étudié en théâtre, rien de ça. » Sa belle-sœur souhaitant ardemment chanter devant un grand public, il l’aida à produire son spectacle. « On avait loué le cabaret du Capitole, et puis elle m’a demandé de faire un numéro pour le show », raconte-t-il. « Je ne savais même pas si j’étais capable de parler devant le monde ! » Il faut croire que sa belle-sœur avait vu juste : « J’ai présenté un monologue de 20 minutes, qui a fait un tabac ! ». Heureux de la réaction du public, il a décidé de remettre l’expérience. Recevant de plus en plus de demandes de son entourage et de sa clientèle, Marcel réalisa rapidement qu’il comptait assez de spectateurs pour se lancer dans l’aventure. Il ne s’attendait toutefois pas à l’engouement que cela allait susciter. « J’ai rempli le Grand Théâtre, il y avait 1 800 personnes ! », se souvient-il.

Un effet domino
Force est d’admettre que la popularité de Marcel au Garage fait monter la cote de son commerce. « C’est sûr que ça rappelle aux gens qu’on est là. On a agrandi deux fois, depuis le début. » Ce qui le passionne dans sa profession, c’est d’abord le contact avec les personnes. « Il y a un grand côté psychologique dans l’approche avec les clients. » Il est heureux de pouvoir « enlever un poids sur les épaules » de ceux qui arrivent à son garage. L’aspect humain est donc primordial pour cet homme au sens de l’humour bien aiguisé qui gagne sa vie au garage, et qui en fait des blagues à ses heures !


Pour en savoir plus :  
www.marcelaugarage.com
Marcel au Garage
20530, boul. Henri-Bourassa
Québec, QC  G2M 1L2

Partagez

À propos de l’auteur

À l’affût des dernières nouvelles et tendances de tous horizons, Malory se fascine pour la communication et l’univers médiatique. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’elle a fait ses études universitaires. En plus des Éditions Platine, pour qui elle travaille depuis 2013, elle compte notamment TVA et TéléMag à sa feuille de route. Les défis constituent sans contredit son principal carburant.