L’exposition inspirante d’une artiste accomplie

0

Pas moins de quarante personnes se sont mobilisées, le 22 mars, pour donner le coup d’envoi à l’exposition des toiles de l’artiste peintre Marie-Josée Lépine, à la bibliothèque Jean-Luc Grondin de Stoneham. L’exposition intitulée « Grandir / sans fuir » y sera disponible pour accrocher le regard des petits et des grands, jusqu’au 22 avril.

« Stoneham est la ville où j’ai grandi. Cette exposition me rappelle ma jeunesse et les chemins empruntés dans ma vie. Le temps qui passe et l’épanouissement, lorsque l’on fait nos propres choix, sont des réflexions qui m’ont inspirée » a initialement confié l’artiste peintre à l’assistance.
Originaire de Stoneham, Marie-Josée Lépine travaille à la mise en valeur des arts et de la culture depuis plus de dix ans, pour le compte d’artistes ainsi que d’organismes culturels et gouvernementaux. En parallèle, elle développe une pratique professionnelle en arts visuels et en écriture qui, depuis 2016, va à la rencontre du grand public. Une pièce de théâtre dont elle est l’auteure sera d’ailleurs mise en scène prochainement. Ses œuvres à l’acrylique révèlent « des tensions entre un mouvement tantôt ample, tantôt retenu; entre des structures rigides d’aplats de couleurs et de formes fluides, qui évoquent parfois la transparence et le mouvement de l’eau ».
Entourée pour l’occasion de membres de sa famille, d’amis, de collègues et de citoyens de Stoneham, Marie-Josée Lépine s’est dite « très satisfaite et enthousiaste » en ce qui concerne la réponse positive de la population à l’invitation de la Municipalité. « Cela fait deux ans que je professionnalise mon travail. (…) Certains se sont déplacés de Montréal pour venir voir le résultat de ce soir! », a-t-elle expliqué avec le sourire.

Créer des liens
Désireuse d’établir une connexion avec les visiteurs, Mme Lépine a préparé un livre d’or pour permettre à ces derniers d’y laisser leur impression quant à l’exposition. « À partir du moment où l’on commence à faire des toiles, c’est un travail solitaire. On a une idée de ce qui est beau, mais le regard des autres apporte beaucoup au travail. On peut alors voir qu’est-ce ce qui parle le plus aux gens et quelles techniques fonctionnent le mieux », a détaillé l’artiste. Aux dires de celle-ci, ses œuvres intègrent « des mouvements qui s’élancent et qui grandissent comme des chemins », ainsi que « des couleurs qui se parlent entre elles ». Elle a aussi conseillé aux visiteurs de regarder dans le sens horaire chacune des toiles formant l’exposition, puisqu’elles sont toutes « imbriquées » les unes dans les autres par un fil conducteur formant une histoire. « C’est un hommage à tous les gens qui s’épanouissent en choisissant un chemin qui les rend fiers! » a conclu Mme Lépine.
Présent lors de l’activité, le maire de Stoneham, Claude Lebel, a tenu à saluer le travail de Marie-Josée Lépine. « Mme Lépine, nous sommes honorés de votre présence et d’avoir l’occasion d’afficher de si belles choses sur nos murs. (…) Nous avons le besoin d’affirmer notre culture à Stoneham. C’est un milieu où il fait bon vivre, qui est aussi idéal pour avoir une réflexion intérieure » a commenté M. Lebel.

Partagez

À propos de l’auteur