Les sportifs se réunissent

0

De nombreux adeptes de sport hivernal se sont rassemblés, le 6 janvier dernier, au chalet de l’OBNL E47 ÉcoSentiers, un organisme ayant comme mission de développer un réseau élaboré de sentiers de vélo de montagne et de fatbike traversant les municipalités de Lac-Delage et de Stoneham.

Au cours du déjeuner visant le financement des activités de l’organisme, L’Écho du Lac s’est entretenu avec Gabriel Marceau, directeur du développement de E47 ÉcoSentiers. Le responsable dresse le bilan de quatre années fastes pour l’organisme. La croissance de ce dernier a été propulsée par les efforts de passionnés de vélo et rendue possible grâce à la collaboration du propriétaire des lieux, un résident de Lac-Delage. « Nous avons grandement amélioré nos infrastructures et nos sentiers, dès notre deuxième année d’existence. L’hiver est maintenant notre saison forte. Nous louons aussi cette année une soixantaine de fatbikes neufs. Les gens ont accès à 31 kilomètres de sentiers pour le fatbike, allant de la catégorie familiale à expert », détaille Gabriel Marceau.

Celui-ci mentionne que « les profits du déjeuner aideront à payer les dépenses courantes de l’organisme et à poursuivre la mission de développement des sentiers ». Il affirme cependant que « les inscriptions journalières, la vente d’abonnements de saison et les subventions gouvernementales » sont les principales sources de revenus de l’organisme.

E47 ÉcoSentiers compte maintenant sur 600 membres saisonniers, une donnée qui a triplé au cours des quatre dernières années. Il faut dire qu’une trentaine de bénévoles ainsi que près d’une dizaine d’employés travaillent quotidiennement à améliorer l’expérience des visiteurs des sentiers.

« Nous engageons plusieurs jeunes, ce qui permet de former des gens qui connaîtront bien le milieu en vieillissant et qui assureront une belle relève », témoigne le directeur du développement. Gabriel Marceau ajoute que les responsables de l’entretien des sentiers sont « très minutieux » et que des systèmes de grattes en métal, fixées sur des motoneiges, ont été mis au point pour assurer une qualité de pistes optimale. 

Sécurité
Pour éviter les risques de collision, tous les sentiers sont maintenant à sens unique, à l’exception de la piste familiale. Le port du casque est un impératif. L’implantation d’une  équipe de bénévoles patrouilleurs est aussi en cours. « C’était une lacune par le passé. On met en place un vrai service de patrouille comme pour les centres de ski. Les gens seront formés et détiendront tout l’équipement nécessaire, dont un défibrillateur », confirme Gabriel Marceau.  

À venir
E47 ÉcoSentiers souhaite créer un sentier de raccordement avec Saint-Gabriel-de-Valcartier. Ce projet devrait se concrétiser à l’été 2018. D’ici là, la troisième édition du POPCYCLE 47, une compétition de fatbike attirant chaque année plusieurs milliers de participants, se tiendra du 12 au 14 janvier prochains, à même les sentiers aménagés par l’organisme.  

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.