Les Larose-Gingras dominent !

0

Neuf médailles pour Juliette et Mireille

C’est à Montréal que la 51e finale des Jeux du Québec se tenait, du 17 au 25 juillet derniers. Parmi les 3 700 athlètes présents, les s˙urs Mireille et Juliette Larose-Gingras ont perpétué la tradition familiale, en laissant leur trace dans les disciplines du vélo de route et de montagne. En effet, les Lac-Beauportoises ont ramené pas moins de neuf médailles au bercail. Portrait de deux jeunes passionnées de sport et de nature, qui roulent à la poursuite de leurs rêves !

Respectivement cadette et minime, Mireille et Juliette ont participé à huit épreuves de vélo à l’occasion du rendez-vous provincial 2016. Lors du « contre la montre  » en montagne — sprint dans lequel les départs de chaque concurrent sont espacés à une minute d’intervalle — Juliette s’est démarquée en terminant au premier rang, tout comme au sprint en montagne. Mireille a pour sa part récolté la pole position lors des sprints en route et en montagne. Elle a également grimpé la troisième marche du podium en course sur route, tandis que sa cadette a terminé première en cross-country. Les deux sœurs ont dominé les épreuves en équipe sur la route, tout comme le relais en montagne, où elles ont couru ensemble ! « C’était vraiment une belle expérience !  », lance Mireille.

Si les huit jours de compétition se sont avérés exigeants physiquement, les deux athlètes en sont revenues les étoiles dans les yeux et le cœur bien rempli. « C’est sûr qu’à la fin, j’étais épuisée. Le repos fait du bien !  », affirme-t-elle. « C’était ma dernière participation aux Jeux, et je me suis vraiment amusée. L’ambiance et l’organisation étaient parfaites, je vais garder de beaux souvenirs.  » Juliette conservera également de belles anecdotes quant à sa deuxième participation  : « J’ai beaucoup apprécié la gang et l’expérience. Côté résultats, ce sont les Jeux où j’ai le mieux performé  ».

Toutes deux inscrites en sport-études, le vélo fait partie intégrante de leur vie depuis qu’elles sont toutes petites. « Nous habitons au lac Morin, donc nous avons la forêt derrière chez nous pour nous entraîner en trail.  » Entrées dans le monde de la compétition dès l’âge de huit ans environ, elles se préparent désormais tout l’hiver en vue de l’été, haute saison des compétitions. « On s’entraîne six jours par semaine, tant en vélo intérieur, en musculation ou autre. C’est assez varié  », explique Mireille.

Photo : courtoisie

Photo : courtoisie

Photo : courtoisie

Photo : courtoisie

Le vélo dans le sang
Plus qu’une passion, le vélo est aussi une histoire de famille chez les Larose-Gingras  : « Nos parents en font, tout comme notre grande sœur et notre grand frère  ». En effet, Frédérique a participé au Tour de Bretagne, tandis que Guillaume a pris part aux Championnats du monde. « Ce sont nos idoles, nos modèles  », soutient Juliette. « Moi, ce sport m’amène à me dépasser. Quand j’ai fini, je n’ai plus d’énergie et je me sens bien. Il y a aussi plusieurs défis  : les obstacles, les racines, les roches et j’aime beaucoup l’aspect technique et les montées.  » Il en est de même pour Mireille  : « Ça apporte la discipline, la détermination et la persévérance. En plus, ça nous permet de connaître plein de gens, d’avoir une petite famille de vélo ! ».

Partagez

À propos de l’auteur

À l’affût des dernières nouvelles et tendances de tous horizons, Malory se fascine pour la communication et l’univers médiatique. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’elle a fait ses études universitaires. En plus des Éditions Platine, pour qui elle travaille depuis 2013, elle compte notamment TVA et TéléMag à sa feuille de route. Les défis constituent sans contredit son principal carburant.