Les candidats opposent leur vision économique

0

Les aspirants au poste de maire des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury, le maire sortant Robert Miller, Louis-Antoine Gagné et Claude Lebel ont présenté, le 5 octobre dernier, leur vision économique et globale respective pour la Municipalité, lors d’une activité publique organisée par la Communauté Affaires et Tourisme Stoneham (CATS).

Suite à un tirage, Robert Miller a été le premier à détailler sa vision économique aux citoyens présents dans la salle du conseil municipal. Il mise sur la création de zones « commerciales, industrielles et récréotouristiques » où des commerces pourront s’implanter. « On doit se positionner stratégiquement et être présent sur les tribunes pour nous faire valoir », a ensuite mentionné le maire sortant au sujet de l’importance de faire croître une synergie entre la Municipalité, la MRC et la Société de développement économique. Ce candidat souhaite aussi continuer d’assurer l’autonomie de la Municipalité dans le cadre de la lutte juridique au Règlement de contrôle intérimaire (RCI) et défendre les politiques sur la protection de l’eau et de l’environnement, qu’il juge avant-gardistes. Advenant sa réélection, Robert Miller a indiqué qu’il veut valoriser des projets communs avec les autres municipalités. Il envisage la construction d’une piscine en collaboration avec Lac-Beauport.
Pour sa part, le candidat Louis-Antoine Gagné préconise une plus grande collaboration entre les entrepreneurs locaux et le milieu récréotouristique. Lors de son exposé, cet entrepreneur de Stoneham a soulevé l’idée d’installer, aux différents points d’intérêt touristique, comme le mont Wright, des panneaux indiquant l’emplacement des commerces locaux. Il souhaite aussi valoriser des partenariats entre les entreprises « pour aider à faire rayonner les produits au-delà de la municipalité ». En ce qui concerne le RCI, M. Gagné veut un meilleur dialogue avec la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). « Nous aurions dû garder notre négociateur à la table des négociations », mentionne-t-il. Ce père de cinq enfants croit être en mesure de bien comprendre les besoins des gens de Stoneham, tout en « laissant la partisannerie de côté ».
Le candidat Claude Lebel a tenu à rappeler l’ajout, en huit ans, « de 17 M$ à la dette municipale  ». Il a précisé que l’augmentation des impôts des payeurs de taxes n’est pas une solution à envisager. « Il faut plutôt attirer les entreprises et ne pas avoir de complexe d’infériorité », croit-il. « Ubisoft est allée s’installer à Saguenay. Nous avons absolument tout ce qu’il faut pour attirer ce genre d’entreprise  », a lancé Claude Lebel. « Il y a une forte implication écologique dans le développement, mais la construction à Stoneham est saine  », a ensuite expliqué ce candidat concernant son opposition aux effets du RCI. « Mon équipe est au service des gens […] on agira avec conviction et nous mettrons nos tripes sur la table pour défendre leurs intérêts », a conclu Claude Lebel.

Partagez

À propos de l’auteur