Le souffle renversant de la sculpture 2.0

0

C’est en additionnant ses compétences multidisciplinaires, ses références graphiques et son talent que Boutet a su créer une forme d’art innovante et bien à lui : la sculpture numérique. Cette sculpture 2.0 se place entre réalité et virtuel, pour un effet renversant et bouleversant. Un an après son entrée en galerie, ses œuvres s’arrachent et s’exportent. Rencontre avec un artiste montant de l’ère numérique.

Un travail multidisciplinaire
Le terme de « sculpture numérique » a été créé par l’artiste. « C‘est le seul nom que j’ai trouvé pour définir mon art », explique Boutet. Et pour comprendre le concept, il suffit de se planter devant une de ses œuvres et de ressentir cette étrange impression d’avoir devant soi un objet irréel, mais presque vraiment présent. Quelque part entre toile à plat et réalité virtuelle, Boutet propose la sculpture 2.0. À l’observation minutieuse, on découvre que la beauté est dans les détails des textures, des couleurs, des reflets… Un travail d’orfèvre ! « C’est le résultat de 25 ans à explorer et travailler la 3D, l’animation, la colorisation, l’éclairage, etc. Ça n’arrive pas comme ça !», précise l’artiste.

Le vent en poupe !
« Je pensais que ça prendrait 10 ans pour que ça marche, mais ça a pris 3 semaines », s’amuse Boutet. Très rapidement la Galerie Beauchamp l’a pris sous son aile, pour un succès immédiat. « J’ai [apporté] six toiles à la galerie le matin. Le soir, quatre étaient déjà vendues », explique Boutet. « Ils ont embarqué dans ma folie et mettent vraiment mon travail en valeur ! ». Le galeriste bien connu a aussi poussé Boutet encore plus loin artistiquement : « Ils m’ont conseillé de travailler l’époxy et des formats pour la galerie ». Et le succès est fulgurant puisque ses œuvres s’exposent à Québec, Montréal, Toronto, Whistler, en Suisse et à Monaco au printemps prochain. Les commandes affluent du monde entier, si bien que l’artiste a du mal à suivre et à réaliser. « J’ai des gens qui me suivent ici, au Japon, en Allemagne, des fans qui m’écrivent. […] Je suis surtout surpris de voir l’émotion que mon travail crée. ». Car c’est sans doute son plus grand tour de force : donner vie et émotion à ses œuvres faites de pixels.

Un artiste un pas devant
Toujours en évolution et en recherche, Boutet n’en est que plus transcendé et a évolué dans son art. « Du coup, je mets moi aussi plus d’émotion. Et puis je progresse encore dans la maitrise des outils. » Ainsi, ses dernières créations laissent paraitre un travail encore plus abouti des effets de matières, de textures, des jeux de transparence et de lumière.
L’artiste 2.0 développe lui-même des concepts artistiques en utilisant la technologie : « La réalité augmentée m’intéresse beaucoup ! ». Ainsi propose-t-il, avec ses sculptures, des cartes d’affaires uniques qui donnent accès à des contenus numériques inédits autour de l’œuvre achetée. Effet Wow garanti ! Il pense déjà à des versions holographiques. Bref, depuis son atelier du Lac-Beauport, Boutet innove et fait bouger l’art !

Partagez

À propos de l’auteur