Le Saisonnier, au service de la jeunesse depuis 1942

0

Un peu d’histoire

Le Saisonnier, au service de la jeunesse depuis 1942

C’est en juillet 1942, à Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans, qu’un premier séjour en camp de vacances fut organisé au profit  d’enfants défavorisés. L’année 1945 marquera une étape importante dans l’évolution de la colonie avec l’acquisition d’un vaste terrain à Saint-Dunstan-du-Lac-Beauport.

En 1971 la Colonie des Amicales se donne le défi d’être en opération à l’année en offrant une multitude de services. C’est en septembre 1976 que le nom de la corporation fut changé pour celui de Centre de plein air Lasallien.

Vers la fin de cette décennie, l’équipe religieuse passe le flambeau à des professionnels laïcs. Ces passionnés apportèrent un souffle nouveau au Centre de plein air et c’est dans ce vent de dynamisme, qu’en 1979, on adopte un nom court et imagé, le Saisonnier!

Au cours des années 80 et 90, on effectue d’importants investissements dans les infrastructures, et ce grâce à des subventions gouvernementales. Ainsi, on assure la pérennité de la mission première : accès pour tous à l’interprétation et au respect de la nature, autonomie et socialisation des jeunes.

Grâce à l’injection de capitaux par la Fondation des sourds du Québec et à la collaboration de la Municipalité de Lac-Beauport, les bonifications se succèdent au fil des ans : construction d’une piscine intérieure, extension de l’hébergement, rénovation complète des installations et aménagement de plateaux d’activités.

Automne 2001, une importante fusion entre le camp de jour du Saisonnier et celui de La Feuille Verte de la Municipalité de Lac-Beauport, met la table au Saisonnier d’aujourd’hui. Dès 2002 un partenaire important, Leucan, se joint à la famille en y installant son camp Vol d’été.

De 2004 à 2011, le Saisonnier double le plaisir des jeunes en les accueillant également sur le site enchanteur de Notre-Dame-des-Bois. C’est aussi en 2011 que la Municipalité de Lac-Beauport acquiert les infrastructures du Saisonnier afin de l’aider à atteindre ses objectifs et dans le but de garder une offre de loisir vert dans la région.

Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que le Saisonnier répond à sa mission, celle de contribuer à l’épanouissement de la jeunesse dans un milieu de vie sain et naturel.  Puissions-nous, dans quelques années, fêter avec vous nos 100 ans grâce au soutien de notre communauté!

Partagez

À propos de l’auteur