Le quartier Exalt en plein essor

0

Repris il y a presque trois ans par la société G12 Investissements, le quartier résidentiel Exalt s’était vu complètement bloqué par les nouvelles normes du Règlement de contrôle intérimaire (RCI). Près d’un an et demi sur la glace, le projet a pu reprendre son développement et ses constructions depuis près de six mois, suite à un assouplissement de la Communauté Métropolitaine de Québec (CMQ). Une décision qui ravit le promoteur et lui ouvre la perspective d’une phase numéro deux.

Le projet résidentiel
« C’est un développement résidentiel unifamilial situé à l’entrée du Lac-Beauport et près des activités et commodités. […] Nous avons 99 terrains desservis depuis environ 3 ans », explique d’emblée Robert Giroux, représentant de la société G12 Investissements. Situé près du nouveau bâtiment « La Montagne » de l’École Montagnac, le nouveau quartier se veut l’image des futurs développements au Lac-Beauport. « Tous les terrains ont les services d’égout et d’aqueduc. Tout le quartier est équipé de chaînes de trottoirs. Il y a beaucoup de parcs, de boisés. C’est un quartier moderne et contemporain, avec une belle homogénéité architecturale », poursuit M. Giroux.

Bloqués pendant un an et demi
Mais après de beaux débuts, le projet s’est retrouvé sur la glace par la mise en place du RCI. « Avec la politique de protection de l’eau et des bassins versants, de nouvelles normes sont apparues et tous nos terrains ont été gelés et sont devenus inconstructibles à cause de normes sur les pentes, les arbres, etc.. », déplore la représentant du promoteur. « Ça a duré presqu’un an et demi. Ça n’a pas été facile surtout parce qu’il y avait beaucoup d’incertitude! » Mais le promoteur a su faire le dos rond et travailler pour dénouer la situation.

Une décision qui ouvre des perspectives
« Il y a environ six mois, la CMQ nous a finalement accordé une sorte de « droit acquis », même si le terme est impropre, sur ce qui était déjà en place au moment du RCI », précise Robert Giroux. Ainsi, le promoteur a pu remettre la marche avant, vanter les attraits de son nouveau quartier et les ventes ont commencé à reprendre. « Nous avons deux terrains très récemment vendus. Les constructions vont commencer dans les jours qui viennent », se réjouit M. Giroux. Ce sont au total 48 terrains qui sont maintenant vendus. Cette reprise rend le représentant de G12 Investissements très confiant pour la suite des choses: « Nous avons déjà fait approuver la phase 2 par le conseil. Quand nous aurons construit un certain pourcentage de la première phase, on pourra lancer la seconde. On espère d’ici deux ans, deux ans et demi ». Ce nouveau développement se fera alors derrière l’école Montagnac.

Partagez

À propos de l’auteur