Le livre Juliette à Québec fait fureur !

0

Accueil chaleureux pour l’auteure Rose-Line Brasset

Le 22 septembre dernier, le dernier roman de la série Juliette de Rose-Line Brasset arrivait sur les tablettes des librairies. Deux jours plus tard, l’auteure de Stoneham autographiait plus de 200 copies du Juliette à Québec au Renaud-Bray des Galeries de la Capitale. Malgré la file d’attente, elle a pris le temps de discuter avec l’ensemble de ses jeunes fans enjoués de rencontrer leur auteure préférée ! 

Rose-Line Brasset a débuté la séance de dédicaces plus tôt que prévu, ne voulant pas faire attendre les 300 à 400 visiteurs, composés de jeunes et de leurs parents. «  Si ça leur prend jusqu’à une heure et demie pour se rendre jusqu’à moi, je ne vais pas les expédier en une minute », a-t-elle précisé. Ainsi, l’auteure a passé un peu de temps de qualité avec chaque enfant en lui demandant son âge, le nom de son école et ce qu’il aime des Juliette. « Les parents me racontaient aussi un peu comment ça se passe à la maison et comment leur enfant était venu en contact avec la série. »

Elle se dit très touchée de l’accueil reçu par les gens sur place malgré l’attente. « À ma grande surprise, il y en avait plein que je reconnaissais donc quand ils arrivaient à ma table, je connaissais leurs prénoms déjà », confie celle qui communique beaucoup avec ses jeunes lecteurs par l’entremise des médias sociaux. « J’ai l’impression de les connaître comme ils ont eux aussi l’impression de me connaître je crois. »

Inspiration bien réelle
Avant de s’établir à Stoneham, Rose-Line Brasset a résidé au centre-ville de Québec avec sa fille, qui inspire les réflexions et actions du personnage de Juliette. « On part toujours du réel, c’est vraiment parce que ma propre fille a fait sa scolarité là, ce n’est pas parce que j’avais envie de mousser le centre-ville de Québec plutôt que Charlesbourg ou Sainte-Foy », précise-t-elle. Sans vouloir faire de promotion, elle s’est simplement inspirée du quartier et des endroits qu’elle fréquentait avec elle pour ce dernier roman. « Je travaille avec mes souvenirs et je fais de la recherche par la suite. »

Le Juliette à Québec a été sollicité par plusieurs jeunes Québécois. Dans le roman, elle explique plusieurs traditions québécoises parce que ce qui peut sembler évident pour un jeune de la Ville de Québec ne l’est pas nécessairement pour quelqu’un d’une autre région. « On oublie parfois que ce que l’on vit à Québec, ce n’est pas nécessairement ce qui se vit partout. Même si pour nous, ça apparaît évident le sirop d’érable, la pêche blanche, faire de la traîne sauvage et manger de la poutine, ce n’est pas nécessairement évident pour un enfant de Gatineau », précise l’auteure, ajoutant qu’une version différente sera adaptée pour l’Europe. Dans Juliette à Québec, Rose-Line Brasset souhaite rendre hommage à notre environnement. « En hiver, il y a quelque chose de particulier à Québec. La ville est absolument magnifique. Je suis très fière d’habiter la région de Québec. Je pense que c’est mon meilleur livre à date, je l’aime beaucoup, conclut-elle ».

Partagez

À propos de l’auteur

Amélie est titulaire d'un baccalauréat en communication publique décerné par l'Université Laval. Elle a complété ses études avec le profil international en étudiant une session à Sydney, en Australie. Par la suite, la réalisation de huit contrats enrichissants dans des organisations publiques et privées lui ont permis de découvrir une passion oubliée pour la rédaction. En 2014, elle décidait de se lancer à son compte pour réaliser son rêve, soit celui d'écrire pour gagner sa vie. Elle est heureuse de collaborer aux Éditions Platine depuis un peu plus d'un an, ce qui lui permet de faire rayonner des gens passionnés et des projets de tous les horizons!