Le conseiller Claude Lebel rallie les forces en présence pour « redonner les clés de la Municipalité à ses citoyens »

0

Claude Lebel, visage de l’opposition municipale au cours des dernières années, briguera le poste de maire de Stoneham en s’entourant d’une équipe comptant six candidats. Les conseillers actuels Marie-Ève D’Ascola et Paul Beaulieu confirment leur présence aux côtés de M. Lebel, à titre de candidats aux postes de conseillers pour le nouveau Parti Uni des Cantons, lors des élections municipales automnales.

« Notre mission est très claire. Nous voulons reconnecter les citoyens de Stoneham-et-Tewkesbury avec leur administration municipale. Ils doivent maîtriser davantage leur destinée en tant que citoyens. […] On a aussi l’intention d’administrer en êtres humains qui comprennent bien les problématiques des gens », explique Claude Lebel, en entrevue avec L’Écho du Lac.
Le candidat au poste de maire et son équipe souhaitent s’attaquer aux hausses de taxes et, si possible, réduire ces dernières. « On va peut-être y arriver si les taux d’intérêt nous sont favorables. L’endettement de la Ville est appréciable. Une chose est certaine, c’est qu’on a l’intention de se battre pour l’intérêt de nos citoyens », ajoute-t-il.
« On va débarrer les portes de la mairie. Les gens vont avoir accès aux fonctionnaires et aux élus. J’ai très confiance aux gens de mon équipe parce qu’ils partagent tous cette vision », précise le conseiller Lebel.
La saine gestion des deniers publics, cheval de bataille de l’opposition au cours des dernières années, est une préoccupation du Parti Uni des Cantons. « Les bonnes dépenses sont celles réalisées dans un contexte adéquat. […] Le projet de piste cyclable n’était pas une mauvaise idée, mais le contexte n’était pas bon. On coupait alors dans l’os et non dans le gras de plusieurs services aux citoyens », lance Claude Lebel, concernant cette idée rejetée par une majorité des membres du conseil.

Pragmatisme
« Le rôle d’une municipalité n’est pas d’être glamour et de faire des projets faisant la une des journaux tout le temps. Le rôle est de rester simple et de dire aux citoyens : on aimerait que vous ayez une ville propre et sécuritaire à des coûts acceptables », souligne le conseiller Lebel.
Ce dernier précise également son attachement à sa municipalité : « on a des montagnes, une qualité de vie, un air respirable, des espaces pour nos enfants, une absence de stress au niveau de la criminalité. C’est une vraie bonne base pour attirer les gens à Stoneham ».

RCI
S’opposant vivement aux tentatives de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) d’imposer à Stoneham le Règlement de contrôle intérimaire (RCI) limitant la construction, le candidat Lebel se dit confiant des chances de Stoneham de remporter le procès qui tranchera, en septembre, ce litige.
« Sans vouloir présumer du résultat de la cour, c’est du factuel et non de l’émotionnel quand une entité subordonnée à un ministère provincial essaie d’aller se chercher des pouvoirs qui ne lui appartiennent pas. J’ai confiance qu’on va gagner ! », conclut Claude Lebel.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.