L’art de la promenade

0

Aucune activité extérieure n’est plus accessible ni plus démocratique que la marche. En ville ou en périphérie, l’aventure commence dès le seuil franchi, et les bienfaits, du trottoir à la jungle, sont innombrables. Malgré sa gratuité évidente, l’imprudente équipée peut coûter cher. Nous partageons routes et sentiers avec des voitures, des bicyclettes et tout ce qui roule ou glisse finit par croiser notre trajectoire. Quelques règles s’imposent.

Carole Roy // croy@ccapcable.com

On marche face aux voitures
On dit que le corps est le véhicule de l’esprit, mais au sens strict de la loi, vous êtes un piéton. C’est d’ailleurs une question de gros bon sens. En voyant et en étant vu, vous pourrez interagir avec la personne au volant et ainsi mieux partager la chaussée. Il est tout à fait aberrant de voir des gens tourner le dos à des monstres de quelques tonnes conduits par des gens aussi insoucieux qu’eux. Ignorer le danger ne suffit pas à le faire disparaître. Si vous croisez un ours, lui tournez-vous le dos ?

Être visible
Il pleut. C’est la nuit. Il y a peu de lampadaires. Vous croisez une voiture qui vient en sens inverse. Vous plissez les yeux et entre vos clignements de paupières et l’alternance de vos essuie-glaces vous apercevez au dernier moment un piéton vêtu de noir. Vous freinez et le contournez le cœur battant la chamade. Ce faisant, vous constatez que celui-ci n’est au courant de rien, le capuchon rabattu, les écouteurs enfoncés dans les oreilles. Ça nous est tous et toutes arrivé, non ? Soyons visibles et attentifs.

La marche avec Pitou
Connaissez-vous un chien qui ne veut pas aller se promener ? Moi non plus. L’humain qui marche avec un chien est plus heureux que l’humain qui marche sans chien. C’est moi qui le dis ! L’enthousiasme canin agit comme un catalyseur sur la volonté de sortir prendre l’air. Hop, balade ! En cours de route, votre compagnon vous regarde tendrement avec son air amoureux habituel en y ajoutant dans la plus totale désinvolture un cadeau tout chaud et odorant. Soyez un citoyen responsable, disposez-en dans ces jolis petits sacs, et par temps froid profitez de l’occasion pour vous réchauffer les mains. La communauté entière vous remercie de cet altruisme. Un rappel en passant, protégez votre animal en le tenant en laisse du côté accotement et, de grâce, plus jamais ceci :
Un citoyen (non genré) sans casque et à vélo transportant son enfant (non genré) également sans casque circulant dans le sens automobile avec un animal canin (non genré) attaché à la poignée gauche du vélo, donc gambadant gaiement du côté circulation. Cyniquement, je me suis demandé « pourquoi pas une bière avec ça » ? Soyons vigilants et marchons pour mieux vivre, et non pour mourir plus vite.
Marcher est une démarche philosophique. Nos pas mènent au bonheur. C’est bon pour tout; le cerveau, le cœur, les muscles, les souvenirs et aussi la mémoire… Ah ! Ah ! Souvenons-nous que la sédentarité tue plus de gens que le tabac. Tout le monde dehors!

Partagez

À propos de l’auteur