Lancement de livre et exposition de photos à saveur historique

0

La Municipalité de Stoneham a profité des Journées de la culture afin de procéder au lancement du roman jeunesse d’Alfred Vaillancourt intitulé Le fantôme de la Roche Plate. Parallèlement à cette activité, les responsables de la bibliothèque ont donné le coup d’envoi d’une exposition inédite de photos visant à souligner les lieux historiques de Stoneham.

« Le thème pour les Journées de la culture est le patrimoine. Pour nous, il s’agit d’une occasion parfaite pour combiner les deux activités », affirme Éliane Ouellet, coordonnatrice de la bibliothèque municipale. Certains endroits décrits dans le roman de M. Vaillancourt se retrouvent également dans l’exposition de photos produite par Réal Dufour, membre de la Société d’histoire de Stoneham-et-Tewkesbury.
C’est devant une assistance attentive que l’auteur Alfred Vaillancourt a présenté le concept de son roman. « Trois adolescents unissent leurs efforts pour venir en aide et libérer le fantôme de la roche plate. Sous ce thème, j’ai voulu écrire un conte destiné à mousser la curiosité de mes petits-enfants pour l’histoire des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury », témoigne Alfred Vaillancourt.
Ce conte comporte plusieurs éléments historiques de nature locale, tels que le vieux cimetière, la chapelle, certains sentiers, dont celui des Jésuites, sans oublier le lieu d’emplacement de la roche plate située dans la partie nord de la seigneurie Notre-Dame-des-Anges, annexée à Stoneham vers 1890. « Il s’agit d’un conte de lecture facile et amusant », conclut, souriant, Alfred Vaillancourt.
Robert Miller, maire sortant de la municipalité de Stoneham, se dit « très fier et impressionné par le talent créatif démontré par les résidents de Stoneham», depuis l’initiation des activités de lancement de la bibliothèque il y a quatre ans. M. Miller a également souligné l’implication citoyenne importante d’Alfred Vaillancourt à titre de conseiller municipal, de membre du comité consultatif d’urbanisme et de président de la Société d’histoire de Stoneham, par le passé.

La force des images
L’exposition de photos sera disponible pour encore quelques semaines. Cette exposition est divisée en douze thèmes et relate en images l’évolution de la municipalité « On peut remarquer une grande différence », explique Réal Dufour, responsable de cette exposition replongeant les visiteurs quarante ans en arrière.
Plusieurs cartes y sont aussi intégrées. L’une d’entre elles revêt une importance très spéciale. Elle est le fruit des efforts de Nicolas Vincent, Grand Chef Huron. Ce dernier a tracé, suite à la demande de la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, en 1829, tous les cours d’eau existant entre le Saint-Maurice et le Saguenay.
Ce dirigeant autochtone avait alors tracé sur un morceau d’écorce de bouleau l’emplacement de ces différents cours d’eau, en n’étant équipé que de sa mémoire. « Cette carte est exceptionnellement précise et les noms des cours d’eau y figurent en langage huron », explique, passionné, Réal Dufour.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.