L’action en faveur des enfants au cœur des fêtes 2017

0

L’arrivée des fêtes est propice à faire le point sur l’année écoulée, notamment pour le Mouvement d’entraide des Cantons-Unis qui a intensifié ses efforts sur l’aide aux plus jeunes de la communauté. Mais c’est aussi l’occasion pour l’organisme de multiplier les activités-bénéfice afin de pouvoir gâter les enfants qu’ils suivent et aident. C’est également le moment pour lui de rappeler les besoins et la nécessité d’un engagement soutenu de la communauté. L’Écho s’est entretenu avec la directrice du Mouvement d’entraide des Cantons-Unis, Mme Natasha Tremblay, pour faire le point sur les enjeux auxquels doit faire face l’organisme.

Des actions ciblées et précieuses pour les plus jeunes
S’il multiplie les actions envers toute la communauté, les plus jeunes ont toujours été au cœur des préoccupations du Mouvement et l’organisme met notamment l’accent sur l’aide à l’adaptation scolaire et au préscolaire afin d’apporter son aide au développement dès le plus jeune âge. « Depuis 2016, nous avons une entente avec l’école du Harfang-des-Neiges pour aider les enfants avec des problèmes d’adaptation. Quand la commission scolaire ne fournit plus, on intervient », résume Mme Tremblay. Les besoins des enfants sont surtout au niveau de l’orthopédagogie et l’ergothérapie : « Beaucoup d’enfants ont besoin de travailler la motricité globale et la motricité fine », explique la présidente du Mouvement.
Avec la finalisation d’une entente avec la garderie Perlimpinpin, l’organisme s’offrira la possibilité d’intervenir plus en amont, mais va aussi augmenter ses besoins. « Ça va nous permettre d’aider les enfants plus tôt dans leur apprentissage », explique Natasha Tremblay. « Entre l’école et le préscolaire, nous allons au moins doubler le nombre d’enfants. On s’attend à au moins trente enfants. »

Une année riche en initiatives
L’équipe de bénévoles a donc multiplié les activités de financement lors de cette année. La soirée Talons et Papillons avait connu un beau succès en mai et une opération tirelire d’Halloween – sur le modèle de celle de l’UNICEF – a permis d’amasser 1 100 $ grâce aux élèves de l’école. « C’est un enfant qu’on aide pour un an ! », se réjouit la présidente du Mouvement. Des ententes et des commandites ont été trouvées avec les commerces locaux. Et avec l’arrivée des fêtes, les bénévoles mettent les bouchées doubles.

La période cruciale des fêtes
Bien sûr, l’évènement le plus important demeure la fête de Noël offerte aux enfants et leur famille le 10 décembre. Mais pour réussir à les gâter, l’équipe va devoir travailler dur d’ici la fin du mois. Vente des Boules de l’Espoir – faites à la main par les bénévoles – au Marché de Noël, concert bénéfice de la chorale et barrages de collecte de dons sur les routes de la municipalité sont autant d’activités à mener. « On a toujours besoin de soutien financier, c’est toujours bienvenu! Mais si vous ne pouvez donner que du temps, contactez-nous : on a toujours besoin d’aide ! », insiste Natasha Tremblay.

Partagez

À propos de l’auteur