La table-raclette pour des soupers sans pareil

0

Dans le contexte « mobilier extérieur contemporain pertinent », tout ce qui touche à la bouche est tendance. Nous aimons manger, cuisiner, inventer et oser, alors on invite des convives gourmands et on se fait une bouffe. Si on inventait le repas qui se mange à mesure, s’invente à chaque bouchée, se partage, s’échange, se personnalise? Guy Lafrance nous fait la présentation de la table-raclette.

S’il ne l’a pas inventée, Guy Lafrance l’a bel et bien perfectionnée cette table qui faisait fureur chez une famille bien connue de Lac-Beauport, les Laroche! Les initiés se souviendront que le paternel Guy Laroche invitait ses amis et ceux de ses enfants à s’asseoir autour de la grande table en bois améliorée en son centre par une plaque de fonte épaisse et solide. Sous le fer, un tuyau percé servait de brûleur à l’arrivée du gaz contrôlé par une valve. Rudimentaire vous dites? Assurément, mais surtout, amusant ! Que de souvenirs! C’est alimenté de ces nombreuses boustifailles et à force de jongler avec l’idée que Guy a modernisé le produit et le résultat est tout simplement fabuleux.

À table, tous et on cuisine!
La table-raclette que l’on installe à l’extérieur se décline en deux versions, l’une faite de bois, l’autre de granite. La première sera à l’abri des intempéries, l’autre conviendra parfaitement à la froidure de l’hiver. Dans les deux cas, au centre, une plaque en acier inoxydable qui irradie des ondes de chaleurs – au propane ou au gaz naturel (66 000 Btu) – avec ses trois brûleurs de 34 pouces de long. La plaque qui peut atteindre facilement 650°-675°F, grille à la perfection viandes, poissons, légumes, fromages, pains, crêpes… bref, tout pour le festin dont tous se souviendront.
Pour parler de la table-raclette, y’a rien comme de l’essayer, ce que nous avons fait, mon corédacteur et moi. Y’a personne de caché dans la cuisine. Hôtes et convives sont tous autour de la majestueuse table. Des huiles, des piques, des pinces, des spatules, on coupe, on tranche et on mélange. La cuisine est à 10 centimètres de notre assiette et au-dessus des volutes et autres fumées du grésillement réparties sur différentes notes, le regard du concepteur juste en face de nous qui sourit devant notre béate satisfaction. Nous sommes là, dans une cuisine sans murs, un verre à la main. Tout ce qu’il faut pour être créatif, à portée de doigt. Bouffe libre, jasette, rires et partage pendant que la nuit tombe. Sans avoir faim, on se fait encore des desserts, et encore. Il fait assez noir pour lécher nos ustensiles et on le fait ! Nous sommes repartis conquis en criant haut et fort qu’il fallait commercialiser ce bijou! Si d’aventure vous souhaitez vous procurer cette perle ou encore investir dans le projet de commercialisation, faites-vous connaître auprès de sieur Lafrance via Meubles Bois Inox sur Facebook, ou écrivez-lui à
glafrance@ccapcable.com.

Partagez

À propos de l’auteur