La soirée des découvertes

0

C’est la formation Fjord de Québec qui a ouvert le bal des concerts 2018 de Cantons Culture. Les amateurs d’électro-pop s’étaient joints aux mélomanes curieux de découvrir ce groupe qui fait le buzz sur les plateformes de musique en continu. Un public chaleureux a réservé un accueil de choix aux musiciens qui ont apprécié l’ambiance particulière de la Grange du Presbytère.

La date du samedi 3 février était attendue par les habitués des concerts Cantons Culture, comme par les fans du groupe d’électro-pop Fjord. Ainsi, une bonne quarantaine de spectateurs sont venus garnir la Grange du Presbytère pour un concert de reprise tout en douceur. « Autant le dire tout de suite, on est dans le planant. Donc installez-vous confortablement », prévenait avec humour Frédéric Poitras, le visage public de l’organisme Cantons Culture. Durant quarante-cinq minutes, Fjord a servi un florilège de son album Textures, qui cumule maintenant près de 20 millions d’écoutes en ligne. Le public a également pu avoir un aperçu du second opus à venir.

Le groupe a proposé une musique électronique léchée et harmonique où la voix perchée de Thomas Casault renforce le côté planant. « C’est écœurant! C’est vraiment bon!», s’enthousiasmait tout fort une spectatrice. C’est d’ailleurs sur une ovation debout du public que se concluait le concert. Une audience d’autant plus ravie qu’elle se voyait offrir gracieusement un album à la sortie.

Découvertes croisées
L’intérêt d’un organisme comme Cantons Culture est « de proposer une scène émergente de créateurs, d’auteurs-compositeurs », comme le rappelait M. Poitras en ouverture. Le grand enthousiasme des spectateurs en fin de soirée démontrait encore que la mission était remplie. « C’est une très belle découverte. On a adoré!», déclarait un couple de Stoneham habitué des concerts de l’organisme. Le groupe n’avait pas attiré que des gens du secteur. Ainsi Anthony et Benoît étaient venus de Beauport : « Quand on a appris que ce groupe était en concert ici, on a décidé de venir. […] C’était la première fois qu’on venait à la Grange, c’est une très belle place, une belle ambiance. Avec ce genre de contexte, c’est sûr qu’on va revenir», expliquaient les deux compères.

Mais « la magie de la Grange » n’opère pas que sur le public. « C’est une première pour nous ici. On ne s’attendait pas à un si bel accueil, c’est une super belle surprise!», déclarait déjà Louis-Étienne Santais, membre  du groupe, entre deux chansons. Une impression confirmée par son comparse de scène, Thomas Casault, interrogé à la fin du concert. « La place est incroyable! C’est magique, c’est intime, chaleureux!», s’enthousiasmait-il. Le duo, qui partira peaufiner son deuxième album à Londres dès mars, pourrait bien revenir à Stoneham. « C’est certain qu’on va revenir! On pensait peut-être à une formule plus acoustique, avec une harpe», annonçait Thomas.

Partagez

À propos de l’auteur