La Municipalité accueille un projet socio-éducatif pour les jeunes

0

La Municipalité de Stoneham-et-Tewkesbury accueille, pour la première année, un projet socio-éducatif visant à rapprocher du monde du travail des jeunes ayant des difficultés à s’y adapter. Basé sur le modèle du projet des Chantiers urbains et fruit de la collaboration de plusieurs organismes, ce programme a offert l’opportunité à huit jeunes de se former au métier de manœuvre en aménagement paysager. Une valeur ajoutée pour eux et pour la communauté qui bénéficie directement de leur travail!   

Huit jeunes au travail pour retrouver la fierté
C’est le Carrefour Jeunesse-Emploi Charlesbourg-Chauveau – en collaboration avec Emploi-Québec et la Commission scolaire des Premières-Seigneuries – qui a développé le programme Chantier Stoneham. Huit jeunes sont donc formés depuis juin, en vue de l’obtention d’un diplôme de métier semi-spécialisé comme manœuvre en aménagement paysager. Vous les avez peut-être croisés dans le parc des Fondateurs, celui du Hameau ou sur le sentier du Hibou. Encadrés par Louis-Philippe Fortier, technicien de terrain, et Annie Therrien, ils ont travaillé fort, comme l’expliquait l’intervenante sociale : «Ils ont réalisé au-delà de ce qu’on envisageait. […] Les gens de la Municipalité les ont félicités, comme des gens qui passaient près de leurs chantiers ».

C’est aussi un moyen de les outiller et de leur redonner la fierté du travail bien fait. «J’apprends à être plus patient et plus persévérant […] On apprend à travailler en équipe, à être fiers de nous», commentait Spencer Charbonneau, participant au programme. Son camarade, Samuel Picard, a lui, appris «à [se]lever à la bonne heure, à être plus constant ».

Un partenariat gagnant
«La Municipalité s’est beaucoup impliquée. Ils nous ont notamment prêté les bureaux au Presbytère », commente Mme Therrien. Mais cet engagement se fait aussi au bénéfice de la communauté. Le salaire est subventionné par Emploi-Québec, l’encadrement par le CJE et le travail effectué dépasse les attentes. «Tous les partenaires y trouvent leur compte », insistait Serge Duclos, directeur général du Carrefour Jeunesse-Emploi Charlesbourg-Chauveau.

Le fonctionnement du programme
Le programme s’adresse à des jeunes de 18 à 35 ans en difficulté face au monde du travail. «Ce sont des profils socio-économiques difficiles, éloignés du marché du travail », expliquait M. Duclos. «Il s’agit de favoriser un retour à l’emploi ou aux études grâce à une mise en situation réelle.» L’encadrement les aide à acquérir les compétences nécessaires pour «évoluer et rester dans un milieu de travail», selon Annie Therrien.  C’est une formation qualifiante reconnue qui veut surtout redonner le goût du travail bien fait et la fierté à ces jeunes. «Pour 90 % d’entre eux, c’est leur premier diplôme. C’est une réussite, une reconnaissance et, on l’espère, un tremplin pour la suite », ajoute Serge Duclos.  Le projet s’achèvera le 24 novembre prochain et les discussions sont ouvertes pour une éventuelle poursuite du programme en collaboration avec la Municipalité.

Partagez

À propos de l’auteur