La Conquête Popularité grandissante pour l’événement familial

0

Édition 2016 de la course La Conquête

Le parcours à obstacles conceptualisé par Yvan Deshaies, animateur de plein air à l’école Le Sommet, a une fois de plus fait le bonheur des petits et des grands sportifs. Samedi le 17 septembre, pas moins de 430 participants ont enjambé le parcours ludique de 5 km. Les fonds récoltés serviront à financer les activités sportives des jeunes étudiants-athlètes de l’école Le Sommet.

Lucie Marcoux, coordonnatrice des concentrations danse, freeskiing, karaté, plein air et vélo de montagne à l’école Le Sommet, explique que l’engouement croissant pour la course permettra de financer un bon nombre de projets liés au sport. Mme Marcoux précise que les sommes amassées contribueront « au maintien, à la bonification d’infrastructures sportives, ainsi qu’à l’achat de nouveaux équipements ».

Les participants inscrits ont donc, entre autres, contribué au financement des prochaines améliorations qui seront réalisées sur le parc à neige situé près de l’école, à l’achat de nouveaux casiers et de sacs à dos destinés aux athlètes pratiquant la danse.

Le nombre de participants a augmenté de manière significative par rapport à celui de l’édition précédente. Cette dernière avait attiré 300 participants.  Mme Marcoux s’explique la réussite de l’événement par l’approche « plus familiale ». « Il s’agit d’un beau défi pour tout le monde. Les gens s’entraident, aiment se salir et sont fiers de leur performance », explique la coordonnatrice.

Selon la responsable, la course La conquête ne s’adressait pas à l’élite sportive mais bien aux sportifs récréatifs et aux gens un peu moins en forme. « Les gens sont emballés et souhaitent revenir l’année prochaine », ajoute Mme Marcoux.

Au final, c’est une cinquantaine de jeunes bénévoles étudiants de l’école Le Sommet qui ont consacré une bonne dose d’énergie et d’entrain, afin de faire une réussite de cette activité. Selon les intervenants de l’école, « donner des responsabilités à ces jeunes est le meilleur moyen de les rendre fiers et d’augmenter leur sentiment s’appartenance envers leur école ».

Édition future   

Lucie Marcoux assure que l’événement sera reconduit l’an prochain. Une nouvelle mouture du trajet et de nouveaux obstacles surprenants seront au programme. « Nous avons plusieurs idées en tête mais nous ne souhaitons pas les révéler tout de suite », conclut mystérieusement la coordonnatrice. Plus de promotion permettra de faire connaître davantage la course.

Synergie sportive  

Le sport est une composante importante de l’ADN de l’école Le Sommet. Près de 300 étudiants sur 800 sont directement impliqués dans une concentration sportive. « Le respect de l’environnement, l’entraide, l’esprit d’équipe ainsi que les saines habitudes de vie » sont les objectifs poursuivis par cette vision du sport. L’engouement pour la salle d’entraînement de l’école, sur l’heure du midi, est l’un des symboles de cette réussite. « Plusieurs filles, garçons et enseignants s’y réunissent quotidiennement », explique une employée de l’établissement scolaire.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.