La Belle Bête vous encourage à bouger!

0

Les sports canins gagnent en popularité

La Belle Bête vous encourage à bouger!    

Les sports canins gagnent en popularité à l’échelle de la province et à Lac-Beauport, et les employées de la Belle Bête sont parfaitement en mesure de bien vous conseiller pour débuter ou performer avec votre chien. En effet, toute l’équipe pratique le canicross et la boutique organise également des randonnées rassemblant de nombreux clients, ce qui favorise les rencontres.  

Équiper correctement un chien pour la pratique des sports canins peut prendre 30 ou 40 minutes en boutique. Toute l’équipe connaît les produits et pratique activement ce genre d’exercice avec leur chien. « Selon notre expertise, on est capable de bien conseiller les gens pour qu’ils partent avec des bons harnais », indique Valérie. « Quand on a ouvert, on était le deuxième point de vente de NAHAK Sports. Pour moi, c’est le summum des produits au niveau des harnais pour l’être humain et accessoires pour le chien », ajoute-t-elle. Les harnais pour chiens ne sont pas ajustables donc c’est important que les clients viennent en boutique pour les essayer. « On a choisi des accessoires comme Ruffwear qui viennent des États-Unis et qui sont spécialement conçus pour les randonnées. Ils ont des sacs à dos, des harnais de traction, des harnais de marche. C’est un produit des États-Unis, on est deux à Québec à l’avoir. »

Portée provinciale

Valérie admet qu’il y a quelques autres boutiques spécialisées à Québec pour la nourriture, mais « au niveau du sport et des accessoires, on est vraiment seuls présentement ». Elle ajoute que même des clients de la rive sud de Québec sont venus s’équiper pour faire du sport avec leurs chiens et ont finalement adopté la boutique. « Le sport canin a permis que les gens de l’extérieur viennent jusqu’à nous parce qu’on était une des seules places à Québec qui offrait toute la gamme. » La boutique est affiliée avec certains clubs comme celui du Lac-Saint-Jean ou les Sports Canins Attelés de Québec (SCAQ) qui ont récemment organisé une course aux Sentiers du Moulin. Conséquemment, l’équipe reçoit aussi régulièrement des clients venant des régions avoisinantes.

Une pratique bien encadrée

Depuis un peu plus de deux ans, s’entraîner avec son chien gagne en popularité. « Contrairement à ce que l’on peut penser, tous les chiens peuvent pratiquer les sports canins. Il faut les faire commencer jeunes, il faut les habiller, il faut les adapter », indique Valérie. Toutefois, les sports de traction nécessitent un âge minimum de 12 ou 18 mois et « la  Fédération québécoise des sports canins attelés fait en sorte qu’il y a des règlements qui viennent protéger les chiens. Si ton chien arrête, tu ne peux pas le pousser. Dans les règlements, tu ne peux jamais dépasser ton chien. Il faut que tu sois à l’écoute, il faut que ça reste dans le plaisir. Il y a beaucoup d’éducation à faire », conclut l’entrepreneure.

Partagez

À propos de l’auteur

Amélie est titulaire d'un baccalauréat en communication publique décerné par l'Université Laval. Elle a complété ses études avec le profil international en étudiant une session à Sydney, en Australie. Par la suite, la réalisation de huit contrats enrichissants dans des organisations publiques et privées lui ont permis de découvrir une passion oubliée pour la rédaction. En 2014, elle décidait de se lancer à son compte pour réaliser son rêve, soit celui d'écrire pour gagner sa vie. Elle est heureuse de collaborer aux Éditions Platine depuis un peu plus d'un an, ce qui lui permet de faire rayonner des gens passionnés et des projets de tous les horizons!