Guy Gilbert, véritable passionné de Lac-Beauport

0

Dans notre dernière édition, nous annoncions en primeur que Michel Beaulieu se présente à la mairie de Lac-Beauport lors des prochaines élections municipales. Au cours des prochains mois, le candidat nous dévoilera les membres de son équipe. Voici le premier et non le moindre : le conseiller municipal Guy Gilbert. Ce passionné de sport et de santé revient sur son dernier mandat et nous explique sa vision d’avenir pour Lac-Beauport !  

Une décision réfléchie
Pourquoi joindre l’Équipe Beaulieu aujourd’hui? « Pour aller plus loin. Le fait que Michel m’ait tendu la main, je trouve que c’est une belle démonstration de maturité. Au-delà de nos allégeances politiques, on avait beaucoup de points en commun par rapport à l’avenir de Lac-Beauport. Mon travail n’est pas fini et je suis convaincu que c’est avec Michel Beaulieu que je vais pouvoir aller au bout. C’est un match politique parfait. C’est une démonstration aussi qu’on veut travailler pour le peuple ! », explique Guy Gilbert. Pour sa part, Michel précise qu’il y a toujours eu beaucoup de respect entre eux même s’ils étaient des opposants politiques lors de la dernière campagne électorale. Le candidat à la mairie a vu à quel point il était travaillant au cours de son mandat, qu’il partageait la même vision sur « l’ADN de Lac-Beauport », et se dit très fier de l’avoir au sein de l’Équipe Beaulieu. « On n’est pas aux premiers balbutiements, ça fait longtemps qu’on échange sur plein de choses et j’ai réalisé qu’il avait les mêmes valeurs que moi et qu’ensemble, on pourrait faire progresser les choses. »

Le conseiller précise que le développement économique doit être considéré dans tous les dossiers municipaux afin de diversifier les sources de revenus et joindre les rangs de l’Équipe Beaulieu est un pas dans la bonne direction. « Je suis un gars de loisirs, de santé publique, de sports. Et Michel, c’est un homme d’affaires. Le développement économique va devenir transversal et pour y arriver, ça prend un maire comme Michel qui a du doigté politique. Ça prend un maire comme Michel qui a des connaissances dans le milieu des affaires et qui connaît des gens d’affaires qui sont prêts à investir et à s’investir dans Lac-Beauport. Le projet Entourage-sur-le-lac en est un bel exemple ! »

Premiers engagements
Aux yeux de Guy Gilbert, Lac-Beauport est un milieu de vie stimulant avec un « environnement naturel qui permet à chacun de vivre ses passions. Il faut travailler pour conserver nos acquis. On a un lac qui est encore sain, on est chanceux. Mais on y voit et on prend les mesures. » Il aimerait d’ailleurs que la municipalité devienne un modèle de communauté active qui prône la qualité de vie et que les athlètes formés sur notre territoire soient davantage mis en valeur à titre d’ambassadeurs. Nouvellement retraité, il souhaite continuer à s’investir pleinement dans les dossiers municipaux. « J’ai eu une belle carrière de 27 ans en santé publique et j’en suis très fier. Je me disais que j’étais rendu au point de transposer toute cette expertise et l’appliquer plus concrètement sur le terrain et le meilleur moyen, c’est de faire de la politique municipale ! » Le conseiller municipal est d’ailleurs un grand utilisateur des services de Lac-Beauport. Il est très actif sur le territoire, ce qui l’amène à échanger avec d’autres résidents. « Je me déplace dans le parc municipal au terrain de soccer pour aller voir les gens. Ça prend cinq ou dix minutes et il n’y a rien de mieux que d’avoir le pouls sur le terrain. Je vais courir et je rencontre des citoyens qui ont la même passion que moi et qui me transmettent leurs idées », confie le passionné de sport.  « Je me considère plus comme un agent de changement qu’un politicien. »

Ses réalisations
Guy Gilbert est fier de son premier mandat à titre de conseiller municipal. « Malgré l’adversité, je trouve qu’on a quand même bien réussi. Cela a demandé beaucoup de travail », précise-t-il, soulignant la collaboration de ses confrères de l’alliance. Il mentionne notamment la continuité des Sentiers du Moulins et du Saisonnier. « Ce sont deux infrastructures de plein air que la municipalité a acheté sous la gouverne du maire Beaulieu et qui me tiennent à cœur. La meilleure façon de les garder vivantes et de les faire rayonner, c’est de m’associer avec le maire qui les a achetées », confie le conseiller. Grâce à son implication, des travaux sont présentement en cours pour sécuriser la zone communautaire. « Il y a vraiment un problème de sécurité et ça devient un enjeu pour notre municipalité. Il y a beaucoup de transits de Sainte-Brigitte-de-Laval, et les gens roulent plus vite. Le fait de sécuriser va favoriser les déplacements à pied et à vélo vers la zone communautaire donc on va réduire le flot de voitures. » Le stationnement sera aussi réaménagé pour faciliter les entrées et sorties, notamment à l’école. « On en a pour l’été à travailler là-dessus, mais c’est une réalisation qui va être très appréciée par la population. Ça devient aussi un autre segment supplémentaire pour ceinturer éventuellement le tour du Lac au complet avec un trottoir pour les usagers. » Il est fier également d’avoir travaillé sur une politique de reconnaissance des organismes. « On a mis sur pied d’autres organismes communautaires qui n’existaient pas, mais qui sont maintenant très actifs dans la communauté comme LB-Cycle qui entretient des pistes dans le parc du Brûlé. »

« Je suis très fier de ces réalisations et d’avoir travaillé avec mes collègues Marc Bertrand, Even Mc Hugh et François-Bernard Saillant sur des dossiers importants comme le réseau d’aqueduc, et d’avoir commandé une étude pour vraiment connaître l’identité de Lac-Beauport. Maintenant, on sait que 86 % des résidents, ce sont des gens qui ont choisi la qualité de vie et le plein air », déclare Guy Gilbert. Il faut dire que cette vision s’applique aussi à lui personnellement puisqu’il a découvert Lac-Beauport en participant à un triathlon dans les années 1980 et a décidé de s’y établir par choix en 2001. « On est revenus au Lac et on s’est senti chez nous. J’avais l’image d’une communauté tissée serrée, c’était dans nos valeurs. Je ne dis pas qu’on est en train de la perdre, mais l’identité de Lac-Beauport, il faut y travailler. »

Partagez

À propos de l’auteur

Amélie est titulaire d’un baccalauréat en communication publique décerné par l’Université Laval. Elle a complété ses études avec le profil international en étudiant une session à Sydney, en Australie. Par la suite, la réalisation de huit contrats enrichissants dans des organisations publiques et privées lui ont permis de découvrir une passion oubliée pour la rédaction. En 2014, elle décidait de se lancer à son compte pour réaliser son rêve, soit celui d’écrire pour gagner sa vie. Elle est heureuse de collaborer aux Éditions Platine depuis un peu plus d’un an, ce qui lui permet de faire rayonner des gens passionnés et des projets de tous les horizons!