Emplois étudiants en camp d’été, une passion!

0

Le Centre de plein air le Saisonnier et l’organisme Cité Joie, deux fleurons de Lac-Beauport ayant comme mission de faire vivre des expériences inoubliables à leur clientèle respective, amorcent leur période de recrutement de personnel pour la période estivale. Voici donc une incursion dans l’univers des camps de vacances, endroit d’apprentissage par excellence pour des centaines de jeunes employés.

« Nous avons déjà hâte d’entendre les rires des jeunes! » affirme d’entrée de jeu Billy Boisvert, directeur général par intérim du Saisonnier, une entité ayant soufflé l’été dernier ses 75 bougies. Ayant lui-même plusieurs années d’expérience à titre de moniteur, M. Boisvert explique que cet emploi est idéal pour préparer les jeunes « à la vie adulte ». « Chaque année, près de 60 % de notre personnel est de retour. On peut voir l’évolution de la confiance de plusieurs jeunes. Certains sortent vraiment de leur carapace! », ajoute-t-il.
Le Saisonnier favorise l’embauche d’employés provenant de la communauté de Lac-Beauport. Depuis 2011, l’organisme a également mis en place un camp de quatre semaines visant à outiller les futurs moniteurs à occuper cette fonction. « L’esprit d’équipe est notre plus grande force! Plusieurs activités comme des 5 à 7 et des journées retrouvailles sont organisés », précise M. Boisvert. « La possibilité de passer un été à travailler à l’extérieur avec des gens de son âge et un groupe de jeunes » est ciblée par le directeur comme un facteur d’attraction important du Saisonnier. L’organisme effectue annuellement une centaine d’embauches. Des postes d’animateur, de coordonnateur et de sauveteur national sont notamment offerts.

Expérience unique
Cité Joie propage des moments de bonheur pour une clientèle vivant avec un handicap physique et/ou mental, et ce, depuis 1962. Selon Hélène Gaucher, Directrice des opérations, de l’accueil et des réservations, l’organisme est actuellement à la recherche « d’une nouvelle vague d’employés ». Grâce à un pavillon d’accueil spécialement conçu à cet effet, Cité Joie peut héberger, au cours de l’été, des moniteurs provenant de partout au Québec.
Mme Gaucher explique que l’organisme souhaite embaucher des sauveteurs, des moniteurs spécialisés en art plastique et en animation, des aides-cuisiniers et même des veilleurs de nuit pour répondre aux besoins spécifiques de sa clientèle. « L’autonomie, la créativité, l’empathie, l’écoute et le sens des responsabilités » sont toutes des qualités que Cité Joie souhaite retrouver chez les candidats qui appliqueront pour combler les 70 postes offerts à l’approche de l’été. Mme Gaucher souligne que Cité Joie offre aussi la possibilité de continuer à travailler les fins de semaine, au terme de la saison estivale, à plusieurs de ses animateurs. « Notre clientèle est vraiment attachante et tous nos employés ont l’occasion de créer de forts liens avec elle », conclut-elle. D’ici l’été, Cité Joie accueillera un bon nombre de groupes scolaires dans le cadre de son activité d’initiation à la pêche organisée en collaboration avec la Fondation de la sauvegarde de la truite mouchetée.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.