Émile Bilodeau à guichet fermé

0

Le 28 avril avait lieu l’avant-dernier concert de la saison pour Cantons Culture, qui recevait Émile Bilodeau pour l’occasion. Un spectacle visiblement très attendu par les mélomanes des Cantons-Unis qui avaient rempli la Grange du Presbytère. Seul en scène, la Révélation de l’année 2017 de l’ADISQ a fait étalage de son talent avec un spectacle plein d’énergie et d’humour où il a mis le public dans sa poche dès les premières minutes.

Cela faisait déjà plus d’un mois que le spectacle d’Émile Bilodeau affichait « complet » sur le site Internet de Cantons Culture, signe de la popularité de l’artiste et des attentes qu’il suscitait chez les amateurs de musique des secteurs nord. Plus de 100 personnes s’étaient donc massées dans la Grange du Presbytère pour assister au tour de chant d’un des jeunes artistes les plus en vue de la province. Gagnant de sept prix du Festival international de la Chanson de Granby en 2014 et Révélation de l’année 2017 du Gala de l’ADISQ, le jeune artiste avait de quoi susciter l’engouement. Et c’est sous les ovations d’un public conquis d’avance que le jeune québécois est monté sur scène en ce samedi soir.

Une bête de scène
Seul avec sa guitare, Émile Bilodeau n’a pourtant pas ménagé sa peine et a fait étalage de tout son talent. Visiblement ravi de l’accueil très chaleureux du public, l’auteur-compositeur, tout sourire, a servi un concert teinté d’énergie et en humour, séduisant ainsi toute l’audience dès les premières mesures et les premières blagues. Au fil des pièces de son premier album « Rites de Passage » et de quelques inédits de celui à venir, Bilodeau a tout simplement charmé et fait mourir de rire le public venu l’applaudir. « J’aime venir à Stoneham, c’est toujours toute une aventure! Rien que le nom des rues c’est toute une aventure!», lançait-il. Né pour être sur scène le jeune artiste a fait montre d’une présence et d’une aisance impressionnantes. Servant sa musique rock/folk très riche et des textes précis comme une montre suisse, remplis de jeux de mots, Émile Bilodeau est une vraie bête de scène. « J’ai adoré! C’était vraiment excellent, enivrant même! Il réussit à embarquer le public, c’est impressionnant!», nous déclarait Catherine, résidente de Stoneham, à la sortie.

Plus qu’un concert pour cette saison
Les malchanceux qui n’ont pas encore assisté à un des spectacles de Cantons Culture cette année n’ont désormais plus qu’une occasion de le faire, puisque le prochain concert du 26 mai sera le dernier de la saison. C’est la jeune Samuèle qui se produira le mois prochain à la Grange. Nominée à l’ADISQ comme révélation de l’année 2017, en même temps qu’Émile Bilodeau, la jeune Québécoise viendra présenter une musique folk/rock toute en poésie. Elle aura l’honneur de clôturer cette saison riche de talents de Cantons Culture.

Partagez

À propos de l’auteur