Douleur aigüe au pouce : un mal connu et répandu

0

Douleur aigüe au pouce : un mal connu et répandu

La ténosynovite (ou tendinite) de De Quervain est une affection courante chez notre clientèle, surtout parmi ceux ayant un emploi ou des passe-temps manuels.  Par contre, cette condition est en flagrante augmentation dû à l’utilisation des téléphones intelligents et c’est pourquoi j’aimerais vous sensibiliser à l’importance de consulter rapidement si cet article vous concerne.

Présentation de la douleur

Typiquement, la personne nous consultera pour une douleur aigüe à la base du pouce. La palpation de la région crée une vive douleur et s’étend à l’avant-bras en suivant le radius. Les mouvements de pince et de grippe seront problématiques et il est facile d’augmenter les symptômes par le simple fait de fléchir le pouce vers la paume de la main. Typiquement, le ou la cliente mentionnera faire plusieurs mouvements de flexion du pouce dans la journée, soit tourner plusieurs feuilles de papier par jour, faire du tricot ou de la couture, tenir de petits objets (par exemple en dentisterie) ou même du matériel précis (pinceaux, tournevis…). Par contre, le mouvement qui est maintenant le plus souvent effectué est le fameux « texto ». Que vous preniez votre appareil à une ou deux mains, remarquez que l’action d’écrire avec vos pouces demande un mouvement constant de ceux-ci, donc une surutilisation menant inévitablement à une inflammation.

Caractéristiques anatomiques du pouce

Les muscles concernés aujourd’hui se nomment le court extenseur et le long abducteur du pouce et ces derniers passent à travers une gaine synoviale (comme un tunnel), ce qui favorise le glissement des tendons, mais aussi leur friction lorsqu’il y a surcharge de la demande. C’est pourquoi vous verrez souvent le terme « ténosynovite » qui caractérise l’inflammation du tendon et de sa gaine synoviale.

Que dois-je faire rapidement?

D’abord, je vous demande de cesser temporairement les mouvements problématiques en cause. Je sais qu’il est difficile d’arrêter de texter, mais vous pouvez momentanément utiliser d’autres doigts. Bien souvent, nous devons immobiliser l’articulation pour un certain temps, afin de reposer au maximum les structures en cause. Vous retrouverez en pharmacie des attelles spécifiques à cette condition. L’utilisation de la glace est primordiale et très utile dans le but de calmer l’inflammation et la douleur. L’utilisation d’anti-inflammatoires oraux ou topiques peut être nécessaire. Il est essentiel de consulter un professionnel compétent et à l’aise avec ce type de diagnostic. Nous devons impérativement traiter les muscles et tendons en cause par différentes approches. Les professionnels de notre clinique ont plusieurs outils à vous proposer. Tout le bras doit être examiné, ainsi que le cou, afin de déterminer s’il existe une cause sous-jacente à votre condition. Une réhabilitation des muscles de la main et de l’avant-bras devra ensuite être effectuée. Dans les cas chroniques, lorsque les thérapies conservatrices ne répondent plus, il est parfois nécessaire d’avoir recours aux injections de corticostéroïdes, ainsi qu’à la chirurgie.

La ténosynovite de De Quervain peut vous paraître effrayante, mais je vous encourage à consulter dès que vous croyez être concerné par cet article. Soyez assuré qu’avec tous les professionnels que nous avons à La Polyclinique du Lac, il y en aura certainement un qui saura vous guider vers la guérison totale de votre condition.

Partagez

À propos de l’auteur