Donner l’occasion aux Delageois de se rencontrer

0

C’est le dimanche 18 juin que la municipalité de Lac-Delage inaugurait le tout nouveau jardin communautaire, au doux nom de « Bette et Ciboulette ». Ainsi, une quarantaine de personnes s’étaient réunies sous le chapiteau du Manoir du Lac Delage pour venir entendre les discours d’honneur, admirer les légumes déjà sortis de terre et goûter les produits du Marché public des Cantons, qui s’était déplacé pour l’occasion.

« Offrir des lieux de rencontre aux résidents de Lac-Delage »
C’est accompagnés d’un récital de piano classique et avec une fierté visible que Mme Dominique Payette, mairesse de Lac-Delage, et le comité en charge du projet ont accueilli leurs invités et concitoyens venus inaugurer officiellement le jardin communautaire situé près des édifices municipaux. « Les Delageois manquent de lieux de rencontre. Le jardin communautaire s’inscrit dans cet esprit d’offrir des lieux de rencontre et d’échange. C’est aussi un très bon projet éducatif pour les enfants », précisait Mme Payette avant de guider les visiteurs – dont la députée Véronyque Tremblay – à travers les allées du potager.

Le Marché public des Cantons avait aussi dépêché quelques-uns de ses producteurs pour permettre aux citoyens de Lac-Delage de parcourir les étals de produits locaux. « Le marché public c‘est un autre lieu de rencontre, c’est pour cela que nous les avons sollicités pour venir aujourd’hui. Et ils seront là aussi le 17 septembre. […] Des légumes et des bons produits frais, on est dans l’esprit de bien se nourrir! », expliquait la mairesse.

Un projet communautaire à succès
Mme Hélène Gaucher, porte-parole de Cantons’Active – partenaire du projet – soulignait « la rapidité et l’efficacité avec laquelle la communauté a mis ce jardin en place ». L’idée n’est en effet née que durant l’hiver et le comité nommé dans la foulée a mené les travaux à partir de février pour permettre l’ouverture des jardins en mai.

« Nous avons 28 carrés disponibles. Moins de 48 heures après l’ouverture des candidatures, nous avions déjà 20 personnes intéressées », se réjouissait Mme Payette. Depuis, les rencontres vont bon train et une véritable petite communauté s’est construite. Le jeune jardinier en herbes Anselme, 12 ans, a été chargé des communications et a ouvert un groupe privé sur Facebook, où sont publiés des tutoriels sur les bonnes pratiques du jardinage.

« Nous voulons être un vilage plus qu’une banlieue »
La mairesse résumait l’esprit qui anime l’équipe municipale : « Nous voulons être un village plus qu’une banlieue ». Ainsi, trois bacs de fines herbes ont été mis à disposition pour permettre aux résidents de trouver de quoi assaisonner leurs petits plats de produits frais et peut-être d’échanger quelques recettes. Mme Payette annonçait aussi un partenariat avec l’association Alvéole sous la forme de deux ruches contenant pas moins de 100 000 abeilles. Rendez-vous à la fin de l’été pour la récolte du miel!

Partagez

À propos de l’auteur