Deux nouveaux camions pour une sécurité accrue

0

Service de la protection contre l’incendie de Lac-Beauport

Deux nouveaux camions pour une sécurité accrue

Le Service de la protection contre l’incendie de Lac-Beauport dispose de deux nouveaux camions-pompes. Les anciens équipements devenus obsolètes rendaient l’investissement de 1.2 M$ nécessaire. La Municipalité peut aujourd’hui continuer plus sereinement son développement. Mais elle doit encore faire l’acquisition d’un camion-échelle pour compléter son arsenal d’intervention.

Une remise aux normes nécessaire

C’est après 17 ans de bons et loyaux services que les anciens camions des pompiers de Lac-Beauport se sont vu remplacer par des modèles flambant neufs. Fabriqués à Drummondville, les engins de marque Pierce répondent mieux aux besoins et aux normes en vigueur. « Nous avions des problématiques avec les camions, nous avions souvent des bris », explique Louise Brunet, la mairesse. En plus de coûts de maintenance élevés, les camions ne répondaient plus ni aux normes, ni aux besoins spécifiques de la Municipalité. La nécessité de les remplacer était d’ailleurs reconnue par tous les membres du conseil municipal et le vote pour l’investissement s’est fait à l’unanimité.

Une sécurité accrue pour tous

Pour intervenir efficacement lors d’un incendie, les pompiers doivent pouvoir disposer de 3300 gallons d’eau. L’ancien camion-pompe ne suffisant pas à combler cette quantité, il était jusque-là nécessaire d’appeler en renfort le service incendie de Sainte-Brigitte-de-Laval, avec des inconvénients évidents en termes de rapidité d’intervention. « Aujourd’hui, nous disposons de 3800 gallons, ce qui nous permet d’être autonomes à ce niveau. On peut bien sûr intervenir plus vite », précise Nicolas Couture, directeur du service incendie. « C’est aussi bien plus rassurant pour nous. On ne veut pas de matériel qui brise quand les équipes sont dedans et que ça brûle de partout ! », ajoute-t-il.

Plus fiables et plus efficaces, les camions permettent aussi d’emporter des équipements d’intervention plus lourds, ce qui n’était pas le cas avant. Ainsi, le Service a également fait l’acquisition de pinces de désincarcération, pour être plus efficace lors des accidents de la route.

Un besoin reste à combler

La topographie spécifique de la municipalité est très exigeante pour les camions et si les deux acquisitions vont couvrir la plus grande partie des besoins, le développement d’immeubles à plusieurs étages pose d’autres problématiques.  « Aujourd’hui, c’est le camion-échelle de Stoneham qui vient en cas de besoin », explique la mairesse. «  L’achat d’un camion-échelle fait partie du PTI (Programme triennal d’immobilisations) ». Un premier accord tripartite avec Stoneham et Lac-Delage avait été conclu. Mais celui-ci étant tombé à l’eau, la Municipalité a décidé d’aller de l’avant seule avec ce  dossier. Affaire à suivre d’ici 2019 donc…

Partagez

À propos de l’auteur