De père en fils !

0

Portrait de Daniel Villeneuve, président

Candide Villeneuve Paysagiste a pris beaucoup d’expansion dans les années 80, alors que Daniel Villeneuve prenait graduellement les rênes de la gestion de l’entreprise de son père. Spécialisé en végétaux et en aménagement paysager, il a décidé de faire les choses différemment, mais toujours avec le même souci de qualité !  

Vers l’âge de 16 ans, Daniel Villeneuve a arrêté de travailler pour son père pendant une dizaine d’années pour entreprendre des études en électricité, mais s’est finalement redirigé en production végétale. Pendant son absence au sein de l’entreprise familiale, il a été chef de production à la pépinière Durand pendant 8 ans. « Au niveau des végétaux, je les connaissais sur le bout de mes doigts. La plupart des paysagistes plantaient à peu près toujours les mêmes variétés tandis que moi j’arrivais avec une expertise. […] Je vendais ça comme des hot-dogs », indique le propriétaire. Cette spécialité, il l’a développée en suivant un cours à la Polyvalente de Charlesbourg; il faisait partie du premier groupe à suivre cette formation. « À 26 ans, j’ai parlé à mon père et je suis revenu au commerce. On s’est parlé tous les deux parce que je voulais laisser la production végétale pour l’aménagement paysager. […] Quand je suis revenu, c’était pour repartir l’aménagement paysager parce que j’étais spécialisé dans ça. »

Daniel Villeneuve a reçu un trophée reconnaissance pour son implication exceptionnelle au développement de l’APPQ. Photo : courtoisie

Daniel Villeneuve a reçu un trophée reconnaissance pour son implication exceptionnelle au développement de l’APPQ. Photo : courtoisie

Une expertise qui se démarque
Daniel Villeneuve se considère plus artistique que son père Candide, qui était « quelqu’un de plus cartésien, plus rationnel et plus classique aussi ». Avec ses connaissances et ses compétences, il pouvait se permettre de raffiner beaucoup plus l’aménagement au niveau du style, du design et de sortir des sentiers battus. « J’évite de faire les choses de la même façon que les autres. J’essaie toujours de trouver une ligne qui est différente. » Grâce à cette expertise et à sa notoriété qui grandissait de jour en jour, Daniel Villeneuve a été approché par deux instances différentes pour occuper le rôle de surintendant général des Floralies internationales de Québec en 2002. « Tout le déroulement s’est fait tel que prévu. Ma partie forte, c’est quand le montage commence. Les travaux se sont déroulés à merveille !  », indique-t-il.

Implication active
Daniel Villeneuve s’est également occupé de l’organisation des formations obligatoires de l’APPQ, ce qui a augmenté sa notoriété au fil des années. Le propriétaire s’est également beaucoup impliqué au sein de l’Association de 1993 à 2007. « Lors du deuxième congrès, il y avait des problèmes de financement publicitaire et j’avais apporté un commentaire qu’ils ne chargeaient pas assez cher tout simplement. Ils ont pris mon nom et m’ont appelé. J’étais en train de bûcher sur une montagne avec mon père pour passer le temps, et ils m’ont demandé d’embarquer sur le conseil d’administration. » C’est ainsi qu’il a pris en charge le comité de formation obligatoire et qu’il s’est impliqué au sein de nombreux autres comités. Puisqu’il est maintenant connu à l’échelle de la province pour son expertise, Daniel Villeneuve prend souvent le pouls des entreprises semblables dans d’autres régions, et les gens le contactent aussi pour des conseils.

Partagez

À propos de l’auteur

Amélie est titulaire d'un baccalauréat en communication publique décerné par l'Université Laval. Elle a complété ses études avec le profil international en étudiant une session à Sydney, en Australie. Par la suite, la réalisation de huit contrats enrichissants dans des organisations publiques et privées lui ont permis de découvrir une passion oubliée pour la rédaction. Elle collabore avec les Éditions Platine depuis trois ans, incluant deux à titre de journaliste en chef, ce qui lui permet de faire rayonner la communauté de Lac-Beauport, de Stoneham et des environs.