Coup de tonnerre électoral : changement de garde à Lac-Beauport et Stoneham

0

Quelques heures suivant l’annonce des résultats des élections municipales se tenant le 5 novembre, l’Écho du Lac a recueilli les réactions à vif de Michel Beaulieu et de Claude Lebel, tous les deux respectivement élus maires de Lac-Beauport e de Stoneham-et-Tewkesbury. Les deux hommes dressent un premier bilan d’une campagne forte en émotions et adressent les défis à l’horizon pour leur municipalité respective.

Le Parti Vision Lac-Beauport, avec à sa tête Michel Beaulieu, maire de Lac-Beauport de 2009 à 2013, s’est emparé de cinq des six postes de conseillers disponibles, au terme de cette campagne électorale. Individuellement, M. Beaulieu a reçu un appui clair de près de 42 % des électeurs ayant participé à ce scrutin automnal. Son plus proche rival est l’homme d’affaires retraité Pierre Cloutier. Celui-ci a obtenu près de 23 % de l’appui populaire. Louise Brunet, mairesse sortante de Lac-Beauport, a terminé au quatrième rang, devancée de peu par Serge Hamel, candidat indépendant à la mairie.

« Je tiens à remercier la population de Lac-Beauport pour cette confiance renouvelée et pour ce mandat fort », explique Michel Beaulieu, tout en précisant que les conseillers qui l’accompagneront au cours des quatre prochaines années forment « une équipe sur mesure pour administrer comme il se doit la Municipalité ».

Occupant pour une deuxième reprise le poste de maire, M. Beaulieu souhaite utiliser l’expérience acquise lors de ses quatre années au pouvoir, afin de servir « l’intérêt supérieur » des citoyens Lac-Beauport. « La finalisation des travaux d’importance au mont Cervin, la pérennité des activités de ski de fond aux Sentiers du Moulin, l’accroissement des mesures de sécurité routière et la bonification du transport collectif », sont toutes des priorités ciblées par M. Beaulieu.

Ce dernier s’engage également à trouver « des solutions gagnantes » pour permettre aux citoyens contraints par le Règlement de contrôle intérimaire sur la construction (RCI) de « reprendre leurs droits ». La Municipalité souhaite rendre caduque cette mesure intentée par la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). Les citoyens de Lac-Beauport et Stoneham sont toujours en attente d’un verdict dans ce dossier, au terme d’un procès qui s’est tenu au mois de septembre.

Un duel
Hélène Bergeron est la seule candidate du Parti Démocratie Lac-Beauport de la mairesse sortante Louise Brunet à avoir résisté au balayage de l’équipe Beaulieu. Suite à une lutte des plus serrées, la notaire de Lac-Beauport, bien enracinée au sein de la communauté, a eu l’ascendant sur son rival Olivier Côté-Lefebvre. Le maire Michel Beaulieu se dit « ouvert aux possibles collaborations avec Mme Bergeron ».

À la conclusion de cette campagne où plus de 57 % de la population de Lac-Beauport s’est présentée aux urnes, Michel Beaulieu affirme avoir « très hâte » à la prochaine séance du conseil municipal, le 27 novembre prochain. « Je me sens d’attaque et mon équipe est prête! », conclut-il.

Stoneham, bataille à trois
C’est suite à une chaude lutte l’opposant au maire sortant Robert Miller et au candidat indépendant Louis-Antoine Gagné, que Claude Lebel, conseiller sortant de Stoneham, a obtenu une victoire décisive avec près de 36 % d’appui. Le Parti uni des Cantons mené par M. Lebel a raflé quatre des six postes de conseillers en jeu. Au final, une avance de 31 voix a départagé M. Lebel de son plus proche poursuivant, l’entrepreneur de Stoneham Louis-Antoine Gagné.

Nouvellement élu, le maire Claude Lebel salue la contribution à Stoneham, au cours des huit dernières années, du maire sortant Robert Miller. « C’est un grand politicien avec qui j’ai beaucoup aimé collaborer. Il a mené une campagne dans les règles de l’art avec toute son équipe », souligne-t-il.

« J’envoie aujourd’hui un message clair à tous les citoyens. Soyez rassurés, je suis très conscient des opinions divergentes sur plusieurs sujets. Tout le monde sera entendu, peu importe l’allégeance politique », s’est exprimé le nouveau maire, à la lumière des résultats des élections municipales. Il n’hésite pas à tendre la main aux conseillers nouvellement élus ne faisant pas partie de son équipe, Mario Bidégaré (équipe Robert Miller) et Jean-Philip Ruel (indépendant), en vue de possibles collaborations.

À long terme, le maire Claude Lebel ne veut pas dévier de ses objectifs de geler les taxes municipales au cours des deux premières années de son mandat, pour ensuite abaisser celles-ci lors de ses deux dernières années aux commandes de la Municipalité. Il cible « la sécurité civile et la saine gestion administrative » comme des objectifs prioritaires. « Je n’oublie pas les gens aux prises avec leur problématique de pont à St-Adolphe », ajoute Claude Lebel.

Écoute et collaboration
Claude Lebel affirme que son expérience au sein de l’opposition municipale, au cours des quatre dernières années, lui a permis de créer des « liens durables » avec les citoyens et de bien comprendre les problématiques qu’ils vivent sur une base quotidienne. « Le rôle d’un maire est d’être humble, à l’écoute des citoyens et d’intervenir au bon moment pour le bénéfice de tous », détaille-t-il.

Détenant lui-même une Maîtrise en administration des affaires (MBA), M. Lebel souligne le « réconfort extrême » d’être entouré d’une équipe comptant « des experts dans tous les domaines ». Gaétane G. St-Laurent, Marie-Ève D’Ascola, Jannick Duchesne et Stéphane Fontaine complètent l’équipe élue du maire Claude Lebel.

Près de 50 % de la population de Stoneham a exercé son droit de vote, le 5novembre dernier. Le conseil municipal reprendra l’action lors de la séance du lundi 13 novembre, à 20 h.

Partagez

À propos de l’auteur

C’est avec grand plaisir que s’est joint Édouard à l’équipe de l’Écho du Lac, en 2016. Originaire de Lac-Beauport, ce journaliste est passionné par les questions d’enjeux publics. Il détient un baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, une formation en droit, économie et politique. Édouard a également obtenu un certificat en journalisme décerné par le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Il écrit aussi pour l’Adsum, le journal bimensuel de la communauté militaire de la région de l’est du Québec.